AFRIQUE Actualités

Afrique de l’ouest : Cette entreprise d’investissement en ligne a escroqué des millions FCFA à des milliers de personnes

Afrique De L'Ouest : Cette Entreprise D'Investissement En Ligne A Escroqué Des Millions Fcfa À Des Milliers De Personnes

La firme Impero Solutions, créée en 2020 et qui proposait des investissements attractifs en ligne, a arnaqué plusieurs milliers d’investisseurs dans le monde à partir de la fin 2020, dont une grande partie en Afrique de l’Ouest.

Se présentant comme une société d’investissement dans le trading gérant plusieurs classes d’actifs et visant à générer des retours sur investissement attractifs, Impero Solutions est basée au Canada.

Contactée par une victime, la rédaction des Observateurs a enquêté sur les méthodes de cette société, qui s’est appuyée sur une opération de communication rodée et des documents frauduleux prétendant que l’opération était soutenue par le gouvernement canadien.

Comment l’entreprise Impero Solutions a arnaqué des milliers d’investisseurs en Afrique de l’Ouest

La société promettait des packages d’investissement à court terme offrant des rendements allant de 11,6 % pour 50 dollars investis sur 16 jours ouvrables, à 230 % pour un investissement de 75 000 à un million de dollars sur 100 jours ouvrables, avec la possibilité de réinvestir à la fin de la période. Des propositions équivalentes à des rendements annuels de plus de 500 %, soit dix fois supérieures à celles des fonds d’investissement traditionnels les plus performants.

Une vidéo promotionnelle sur le site de l’entreprise donnait aux clients potentiels des instructions étape par étape sur la façon de s’inscrire et d’effectuer des dépôts, mais elle ne donnait aucune indication sur la manière dont l’entreprise investirait l’argent et le ferait fructifier.

On y voit notamment une femme anglophone, doublée en français, expliquer que les clients pouvaient déposer de l’argent en utilisant des comptes de “portefeuilles électroniques” tels que PerfectMoney, un service de paiement en ligne populaire en Afrique de l’Ouest, et des comptes dans les trois principales cryptomonnaies : Bitcoin, Ethereum et Tether.

À lire aussi :   L'armée nigériane appelle les terroristes de Boko Haram et ISWAP à la réconciliation

Une autre vidéo décrivait par exemple les perspectives de développement via un “système de parrainage” dans le cadre duquel les clients pouvaient gagner des revenus supplémentaires et améliorer leur “leadership” en inscrivant d’autres investisseurs. Il a déclaré que les investisseurs pouvaient retirer leur argent “à tout moment, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7″.

L’entreprise n’hésite pas non plus à mettre en scène ses meilleurs “investisseurs” dans un clip promotionnel où le PDG en personne leur remet des chèques et des cadeaux en main propre. La stratégie consiste aussi à s’appuyer sur de nombreux relais via des groupes Facebook, WhatsApp et Telegram, et des “leaders”, incitant les utilisateurs à investir, notamment en Afrique de l’Ouest. En Côte d’Ivoire par exemple, une conférence de presse a même été organisée fin avril pour vanter les mérites de cette solution financière.

Beaucoup de personnes (Étudiant, vendeur, entrepreneur) ont été victimes. Ils ont été nombreux à investir des millions  dans cette entreprise. Les témoignages et commentaires recueillis par la rédaction des Observateurs de France 24 attestent d’internautes convaincus par l’opération de communication et l’aspect “professionnel” d’Impero Solutions.

À lire aussi :   L'armée nigériane appelle les terroristes de Boko Haram et ISWAP à la réconciliation

Le 31 mai, la rédaction des Observateurs a été contactée par un internaute ivoirien, Jean (pseudonyme), qui a investi 1,2 million de francs CFA (environ 1 800 euros) dans cette entreprise. Étudiant mais également vendeur de poulet à Abidjan, il a été alléché par les profits importants, et rassuré par un ami.

Il raconte :

« J’ai vu beaucoup de témoignages sur YouTube qui m’ont incité à investir. J’ai pris un mois pour étudier l’entreprise en détail, et j’ai vu toutes ces vidéos qui montrent notamment le président d’Impero Solutions vantant les mérites de l’entreprise. C’était la première fois que je me lançais dans une telle activité.

Ce qui m’a vraiment convaincu, c’est le fait que l’entreprise affirmait avoir reçu une autorisation officielle du gouvernement canadien que j’ai pu vérifier par moi-même. Je suis allé sur le site du gouvernement du Canada, et effectivement, j’ai pu trouver par moi-même que cette entreprise était bien inscrite sur les registres officiels.

Avec cet investissement de 1,2 million de francs CFA, je devais recevoir jusqu’à 330 000 francs CFA supplémentaires [soit 500 euros environ, NDLR] au bout de 26 jours. Pour moi, cette somme investie, c’est l’équivalent d’une année de salaire avec mes petites activités ».

Au début, tout semble bien se passer pour Jean. Après avoir investi le 18 mai, il constate sur son compte Impero Solutions que les intérêts de sa mise, soit 23 dollars par jour, sont bien crédités. Mais à partir du 24 mai, il est alerté par plusieurs de ses contacts qu’il est impossible de retirer son argent.

À lire aussi :   L'armée nigériane appelle les terroristes de Boko Haram et ISWAP à la réconciliation

Jean poursuit :

« Nous avions un groupe Telegram avec plusieurs investisseurs en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Cameroun et des Africains basés aux États-Unis : aucun d’entre nous ne parvenait à se connecter à son compte Impero Solutions. Nous avons aussi constaté que le compte Telegram officiel d’Impero Solutions avait été fermé. Nous avons contacté les “leaders” qui nous avaient incités à investir dans Impero Solutions. Ils nous ont dit qu’il ne fallait pas s’inquiéter, qu’il y avait sûrement un problème technique, et que tout allait rentrer dans l’ordre. Mais nous n’avons eu aucune nouvelle.

Pour expliquer cette situation, certains investisseurs évoquent notamment dans les groupes de discussion privés la chute de la valeur du bitcoin, qui avait perdu 48 % de sa valeur courant mai. Puis nous avons constaté que même l’adresse e-mail officielle d’Impero Solutions avait été supprimée. C’est là qu’on a compris qu’on ne reverrait jamais notre argent. Le ciel m’était tombé sur la tête. J’ai été en dépression, et je commence tout juste à sortir la tête de l’eau [un mois après les faits, NDLR]. Personne n’est au courant dans ma famille… Je ne veux pas qu’on sache que j’ai perdu tout cet argent ».

--
redaction web redaction web
groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Publicité 3vision-group

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire