Prolongation du mandat des soldats sud-africains en RDC , les détails

Prolongation Du Mandat Des Soldats Sud-Africains En Rdc , Les DĂ©tails

 

Le prĂ©sident sud-africain, Cyril Ramaphosa, a annoncĂ© la prolongation de huit mois du mandat des 1198 membres de la Force de dĂ©fense nationale sud-africaine (SANDF) dĂ©ployĂ©s en RĂ©publique dĂ©mocratique du Congo (RDC). Cette dĂ©cision a Ă©tĂ© communiquĂ©e dans une lettre adressĂ©e au parlement, affirmant que les troupes sud-africaines resteraient dans le pays jusqu’au 20 dĂ©cembre.

Lire aussi : Un lanceur d’alerte accuse l’ambassade amĂ©ricaine au Niger de supprimer des renseignements

« Les membres de la SANDF continueront, sous l’égide de la MONUSCO, Ă  neutraliser les forces nĂ©gatives et les groupes armĂ©s illĂ©gaux en rĂ©tablissant la paix et la sĂ©curitĂ© en RDC dans le cadre de l’opĂ©ration Mistral, du 16 avril 2024 au 20 dĂ©cembre 2024 », a dĂ©clarĂ© M. Ramaphosa.

Cyril Ramaphosa 1200X675 1

Ces soldats sud-africains, opĂ©rant sous l’Ă©gide de la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), continueront de contribuer Ă  neutraliser les forces nĂ©gatives et les groupes armĂ©s illĂ©gaux dans le cadre de l’opĂ©ration Mistral. Leur mission vise Ă  rĂ©tablir la paix et la sĂ©curitĂ© dans une rĂ©gion troublĂ©e d’Afrique centrale.

Cette prolongation du mandat devrait reprĂ©senter un coĂ»t financier substantiel pour l’Afrique du Sud, estimĂ© Ă  plus de 800 millions de rands, soit environ 42 millions de dollars USD. MalgrĂ© les appels au retrait des troupes sud-africaines de la RDC, motivĂ©s par les pertes subies par les SANDF dans l’est du pays au cours des derniers mois, le gouvernement sud-africain a dĂ©cidĂ© de maintenir son engagement envers la stabilisation de la rĂ©gion.