En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3 banner Publicité 3

Une délégation américaine attendue à Niamey



Une délégation américaine de haut niveau se prépare à se rendre à Niamey la semaine prochaine pour engager des discussions avec le régime militaire du Niger. Cette annonce survient après la dénonciation par le Niger d’un accord de coopération militaire avec les États-Unis. Les relations entre les deux pays ont été tendues depuis le coup d’État qui a renversé le président élu Mohamed Bazoum le 26 juillet dernier.

Selon la télévision publique nigérienne, la délégation américaine abordera divers aspects de la coopération entre les deux pays et proposera des solutions concrètes pour l’avenir de leur partenariat. Le Premier ministre nigérien, Ali Mahamane Lamine Zeine, actuellement en visite à Washington, a rencontré des responsables du Département d’État pour discuter du renforcement des relations diplomatiques, économiques, commerciales et technologiques entre les deux nations.

Lire aussi : Nasser al-Khelaïfi a loué l’impassibilité d’Ousmane Dembélé !

La coopération militaire entre le Niger et les États-Unis a été au cœur des discussions, le Premier ministre réaffirmant la décision souveraine du Niger de demander le départ de toutes les forces étrangères, y compris les forces américaines. En mars, le Niger avait dénoncé un accord de coopération militaire signé en 2012 avec les États-Unis, estimant qu’il avait été imposé unilatéralement par Washington.

Anthony Blinken

La présence de soldats américains au Niger, principalement engagés dans la lutte antiterroriste au Sahel, a suscité des manifestations à Niamey pour exiger leur départ immédiat. En parallèle, le régime militaire nigérien a renforcé ses relations avec d’autres partenaires, notamment la Russie, qui a envoyé des instructeurs au Niger.

En plus des discussions sur la coopération militaire, le Premier ministre nigérien a également rencontré des responsables de la Banque mondiale à Washington pour discuter de la reprise des financements interrompus après le coup d’État. Les financements de la Banque mondiale au Niger, destinés à divers secteurs tels que l’éducation, la santé, le développement rural et les infrastructures, sont cruciaux pour le développement du pays. Une mission de la Banque mondiale se rendra au Niger pour finaliser les discussions avec les autorités nigériennes.

Rejoignez DOINGBUZZ PREMIUM

Découvrez un monde de contenus exclusifs et d'opportunités.

Accédez Maintenant

Lancez-vous dans une nouvelle aventure avec DoingBuzz

Découvrez une multitude d'offres d'emploi et de bourses d'études adaptées à votre parcours.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Newsletter

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en premier !