En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3 banner Publicité 3

Nouvelle constitution : L’opposition togolaise saisit la CEDEAO !



L’opposition togolaise a pris une mesure décisive en saisissant la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) afin d’exiger le retrait de la nouvelle constitution récemment adoptée par l’Assemblée nationale.

La nouvelle constitution, approuvée le 25 mars au Togo, établit une nouvelle République et réduit le mandat présidentiel à 4 ans, renouvelable une fois. Pour l’opposition, cette adoption par une Assemblée nationale sans mandat légitime ouvre la voie à un nouveau mandat présidentiel pour Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005.

Exprimant une forte opposition à cette réforme, treize partis politiques et organisations de la société civile togolaise ont déposé un recours devant la Cour de justice de la Communauté des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à Abuja le 18 avril. Dans leur requête, ils attendent le retrait de la nouvelle constitution et demandent à la Cour de condamner la République du Togo pour avoir procédé à ce changement constitutionnel.

Lire aussi : Que fait le vice-président du Ghana chez le Pape François au Vatican ?

Ils soulignent que cette réforme a été effectuée sans débat public préalable ni consensus politique, ce qui porte préjudice à la démocratie et à la bonne gouvernance.

Selon les requérants devant la Cedeao, la réforme constitutionnelle « a été faite en l’absence d’un débat public préalable et d’un consensus politique », ce qui porte atteinte à « la démocratie et la bonne gouvernance ».
Ils affirment avoir « été victimes de violations de leurs droits par l’État du Togo », lequel a interdit des manifestations prévues par l’opposition.

field media image 1415058 field media image 2827120 8e976bfadb1c3ddcf0c28539c7514bf7286c0c46 - Nouvelle constitution : L'opposition togolaise saisit la CEDEAO !

Il est important de noter que les décisions de la Cour de justice de la CEDEAO sont exécutoires, cependant, peu d’États membres de l’organisation respectent ces verdicts.

Cette action de l’opposition togolaise reflète sa détermination à contester activement les changements constitutionnels perçus comme antidémocratiques et non consensuels. Elle souligne également l’importance du rôle de la CEDEAO dans la promotion et la préservation des principes démocratiques au sein de ses États membres.

 

 

Rejoignez DOINGBUZZ PREMIUM

Découvrez un monde de contenus exclusifs et d'opportunités.

Accédez Maintenant

Lancez-vous dans une nouvelle aventure avec DoingBuzz

Découvrez une multitude d'offres d'emploi et de bourses d'études adaptées à votre parcours.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Newsletter

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en premier !