Gabon : L’armée française s’apprête-t-elle à partir ?

Gabon : L'armée française s'apprête-t-elle à partir ?

Après la récente décision des Maliens de demander le départ de l’armée française de leur territoire, c’est maintenant au tour des Gabonais de protester contre la présence militaire de l’ancienne puissance coloniale dans leur pays.

Les Gabonais ont prévu une marche pacifique pour le 24 mai prochain afin de manifester leur désaccord avec la présence continue de l’armée française sur leur sol. Cette manifestation, organisée par le Front patriotique gabonais (FPG), a été notifiée à l’ambassadeur de France au Gabon.

Lire aussi : Walid Regragui a observé certains joueurs en Arabie saoudite, la raison !

Dans un document adressé à l’ambassadeur français, les organisateurs de la marche exigent le retrait immédiat des troupes françaises du Gabon. Ils expriment leur détermination à faire entendre leur voix et soulignent l’importance pour la France de respecter la volonté du peuple gabonais.

Cette mobilisation témoigne d’un mécontentement croissant parmi les Gabonais face à la présence prolongée de l’armée française sur leur territoire. Les manifestants estiment que cette présence militaire interfère avec la souveraineté nationale et ne bénéficie pas au développement et à la stabilité du pays.

La marche prévue pour le 24 mai représente un appel clair à l’action pour exiger un changement de politique de la part de la France envers le Gabon. Elle souligne également la détermination du peuple gabonais à défendre ses intérêts et à revendiquer une plus grande autonomie dans ses relations internationales.

Il reste à voir comment les autorités françaises réagiront à cette protestation et si elles prendront des mesures pour répondre aux demandes des manifestants. En attendant, la mobilisation des Gabonais contre la présence militaire française marque un tournant dans les relations entre les deux pays et met en lumière les enjeux de la souveraineté nationale et de l’indépendance politique.