RDC : retour sur l’attaque de l’armée par des rebelles près des frontières ougandaises

Des membres des Forces armées de la République démocratique du Congo ont été attaqués par le mouvement M23 à Tchanzu et à Runyonyi, dans l’est du pays, dimanche 7 novembre, a annoncé le chef d’état-major Mbala Musense.

Les rebelles du mouvement M23 ont attaqué les positions de Tchanzu et Runyonyi des forces armées de la République démocratique du Congo dans le territoire de Rutshuru à l’est du pays, “dans l’intention de mener de nouvelles opérations de déstabilisation sur le territoire”. et d’autres parties de la province », a annoncé Mbala Musense dans un communiqué de presse le lundi 8 novembre, que nous avons reçu un communiqué de presse.

« Les Forces armées de la République démocratique du Congo ont pris toutes les mesures nécessaires pour empêcher le M23 d’envahir le territoire congolais d’innombrables fois.

À l’heure actuelle, les combats se poursuivent et les Forces armées de la République démocratique du Congo sont déterminées à mettre un terme à ce groupe armé qui doit être définitivement éliminé une fois pour toutes”, ajoute le communiqué.

Selon un communiqué de la société civile du Nord-Kivu aux médias, « Du dimanche 7 novembre au soir au lundi 8 novembre 2021, nous avons reçu des informations sur l’occupation confirmée des villages de Chanzu, Runyonyi, Kinyangurube et Ndiza.
Le groupe Jomba et la frontière avec l’Ouganda sont composés de groupes d’insurgés armés non identifiés”.

« Depuis ce matin, les habitants des villages de Kinyangurube, Ndiza, Mbuzi et Jomba ont fui ces conflits et se sont dirigés vers la frontière ougandaise. De dimanche à lundi, les tirs d’armes lourdes et légères ont été prolongés dans la nuit. aurait été occupée par les assaillants. », a témoigné un collègue d’une radio de Goma au Nord-Kivu. #RDC🇨🇩🛑 : La situation à CHANZU, RUNYONYI, KINYANGURUBE et NDIZA dans la zone #RUTSHURU est toujours chaotique. Le bruit des explosions d’armes lourdes se fait souvent entendre dans cette zone. Jusqu’à présent, les #FARDC n’ont aucune communication formelle avec le gouvernement -MARTIAL PAPY MUKEBA (@MARTIALMUKEBA) 8 novembre 2021 Complicité dans les pays voisins ?

Au moment de l’attentat contre le mouvement M23, la République démocratique du Congo « a commencé à concentrer ses forces avec les pays voisins pour normaliser les relations en vue d’améliorer la situation sécuritaire dans la sous-région et d’instaurer une paix durable ». pays, a clairement indiqué le communiqué de presse de l’armée.

Depuis mai, le président congolais Félix Tshisekedi a déclaré la loi martiale dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Un groupe rebelle du Sud-Kivu, une province voisine à l’est de la République démocratique du Congo, a lancé une attaque puis a lancé la campagne.

Pour rappel, le Mouvement du 23 est un groupe d’anciens rebelles qui ont rejoint l’armée congolaise après la signature de l’accord en mars 2009. En 2012, ce groupe a été accusé d’avoir commis de multiples actes de violence contre des civils et pris le contrôle de la ville. Goma.

Une source militaire a déclaré que plusieurs dirigeants du mouvement seraient basés en Ouganda et au Rwanda.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire