Nigéria Actualités

Le gouvernement nigérian fait des révélations sur la suspension de Twitter

Le Gouvernement Nigérian Fait Des Révélations Sur La Suspension De Twitter

Abuja vient de faire des révélations sur la suspension de Twitter. Après avoir suspendu les opérations  de Twitter au Nigéria, le gouvernement de Lagos est revenu sur son bras de fer avec le réseau social.

La plateforme de micro-blogging et les opérations de Twitter sont désormais suspendues au Nigeria. Ainsi en a décidé les autorités nigérianes, après la suspension d’un tweet du président Muhammadu Buhari, mardi 02 juin 2021.

Dans son comeback, la présidence du Nigeria a pris soin de souligner que sa suspension temporaire, n’était pas seulement une réponse à la suppression du poste du président Muhammadu Buhari.

A en croire Malam Garba Shehu, l’assistant spécial principal du président chargé des médias et de la publicité, Twitter ne semble pas apprécier le traumatisme national de la guerre civile de notre pays.

À lire aussi :   Nigéria : un rappeur brûle des billets de dollars et défie Davido

Pour rappel, la publication à polémique date du mardi dernier et s’adressait aux nigérians du Sud-Est se livrant aux pratiques de violences. Cette publication avait pour but de leur donner un message fort afin de les décourager à jamais.

Lire aussi : Twitter s’apprête à lancer une formule payante

Le tweet de Buhari disait en partie : «Beaucoup de ceux qui se conduisent mal aujourd’hui sont trop jeunes pour se rendre compte des destructions et des pertes en vies humaines pendant la guerre civile nigériane. Ceux d’entre nous qui sont sur le terrain depuis 30 mois, qui ont vécu la guerre, les traiteront dans la langue que nous comprenons ».

À lire aussi :   La Cour de la CEDEAO empêche le gouvernement de Buhari de poursuivre des Nigérians utilisant Twitter

Twitter a déclaré que la menace de Buhari enfreint ses règles et a supprimé son tweet. La plateforme de micro-blogging a appliqué sa sanction sans état d’âme contre le président  comme ce fût le cas pour Donald Trump en 2020.

Malgré cela, la présidence du Nigeria reste ferme envers le réseau Twitter. « La suppression du post du président Buhari a été décevante. La censure semblait basée sur une mauvaise compréhension des défis auxquels le Nigeria est confronté aujourd’hui… Ce crime et des crimes similaires qui ont été alimentés par les réseaux de médias sociaux risquent de s’infiltrer dans le tissu d’une culture numérique émergente», a déploré Malam Garba Shehu.

À lire aussi :   Covid-19 au Nigeria : le président Muhammadu Buhari mis en quarantaine

« Il ne s’agit pas d’une promotion de la haine, mais d’un engagement à défendre le droit des citoyens à ne pas être maltraités. On ne peut pas s’attendre à ce que le gouvernement capitule devant les terroristes. Twitter ne semble pas apprécier le traumatisme national de la guerre civile de notre pays. Ce gouvernement ne permettra pas que cette tragédie se reproduise », indique le communiqué de la présidence.

Lire aussi : Le populaire prophète Nigérian TB Joshua est mort

--
redaction web redaction web
groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Publicité 3vision-group

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire