LE PRÉSIDENT TANZANIEN JOHN MAGUFULI CÈDE À LA PRESSION DE L’OMS

Le président tanzanien a enfin reconnu que son pays est touché par la Covid-19 après avoir affirmé pendant des mois que la maladie avait été vaincue par la prière.

Dimanche, le président John Magufuli a appelé ses citoyens à prendre des précautions et même à porter des masques faciaux – mais uniquement ceux fabriqués localement.

À lire aussi :
Le président tanzanien jouant au tam-tam dans une église; toute la vérité sur la vidéo

Depuis le début de la pandémie, il a exprimé sa méfiance à l’égard des produits fabriqués à l’étranger, notamment les vaccins COVID-19.

Ces propos ont été tenus quelques jours après que le pays a perdu l’un de ses hommes politiques les plus en vue, le vice-président de la région insulaire semi-autonome de Zanzibar, dont le parti politique avait déclaré précédemment qu’il avait contracté le coronavirus.Le secrétaire général du président est également décédé récemment, bien que la cause n’ait pas été révélée.

John Magufuli, s’exprimant lors des funérailles du secrétaire général lors d’une émission télévisée nationale vendredi, a décrété trois jours de prière pour des maladies « respiratoires » non spécifiées qui sont devenues un défi pour le pays.

La Tanzanie n’a pas mis à jour son nombre de cas depuis avril, le président ayant insisté que la pandémie avait été vaincue.Le nombre officiel d’infections reste à seulement 509, mais les habitants rapportent que de nombreuses personnes sont atteintes de maladies respiratoires.

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a à plusieurs reprises appelé le gouvernement tanzanien à reconnaître la présence du coronavirus dans le pays.

Dans une déclaration faite samedi, M. Tedros a qualifié la situation de la Tanzanie de « très préoccupante » et a exhorté le gouvernement de M. Magufuli à prendre « des mesures fortes. »

Crédit photo : africafex

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire