Santé : ces 14 infections que l’ail peut facilement guérir


Video player

L’ail (également connu sous le nom d’Allium sativum) est très recherché dans la quête de la masculinité et est un condiment populaire dans de nombreuses cuisines à travers le monde. Il est originaire d’Asie centrale et est connu pour ses composés organosoufrés, ses antioxydants et son principal composé actif : l’allicine.

Cet ingrédient apporte de nombreux bienfaits et en fait un ingrédient incontournable des remèdes naturels.

Mais saviez-vous que l’ail a le potentiel de vous aider à prévenir et combattre 14 infections ?

De même, il peut prévenir et traiter efficacement certaines infections en luttant contre les agents pathogènes apparentés. Ceux-ci inclus:

Helicobacter pylori (H.Pylori), une bactérie qui provoque des maladies digestives,

Candida, une levure qui provoque des infections fongiques et des maladies de la peau

Staphylocoque, bactérie retrouvée en cas d’intoxication alimentaire et de gastro-entérite,

Escherichia coli (E.Coli), une bactérie intestinale

l’herpès, qui implique des infections de la peau et des muqueuses

Influenza A et B, qui causent la grippe

Streptococcus buccal, en particulier les bactéries à l’origine de l’angine et des caries

Vibrio, responsable du choléra

Le rhinovirus, responsable des infections virales respiratoires,

Trichophyton, un champignon associé à la pathologie du béribéri

Rotavirus, souvent associé à la gastro-entérite infantile

Scedosporium prolificans (S. prolificans), un champignon qui provoque des infections profondes des tissus mous, une arthrite septique et une pneumonie

Giardia, responsable de maladie parasitaire, la giardiase

Salmonella, une bactérie qui provoque des intoxications alimentaires

Au vu de tous ces avantages, on peut se demander comment l’utiliser. Explique.
Comment utiliser l’ail ?

Pour bénéficier des propriétés médicinales de l’ail, il est nécessaire de hacher et/ou écraser l’ail pour libérer son composé actif, l’allicine.

Vous pouvez ensuite le manger cru en le mélangeant régulièrement avec de l’huile ou un peu de miel.

Vous pouvez également ajouter de l’ail aux salades, l’étaler sur du pain grillé ou le piquer dans la viande, mais seulement quelques minutes avant la fin de la cuisson.

L’ail cuit est moins nutritif que l’ail cru car la chaleur neutralise l’allicine et réduit la teneur en antioxydants.

Pour un usage topique, optez pour les onguents et l’huile d’ail.

Astuces supplémentaires :

Pour réduire la mauvaise haleine associée à la consommation d’ail, mâchez des feuilles de persil, de réglisse ou encore de fenouil.

prévenir:

Trop d’ail peut causer des brûlures d’estomac. De plus, son application topique ne peut être effectuée que sur la zone à traiter, car dans les zones saines,

L’ail (surtout cru) peut être très irritant et provoquer des brûlures et des réactions allergiques.

L’ail est déconseillé pour le traitement anticoagulant et/ou les personnes ayant récemment subi une intervention chirurgicale.

De plus, les médicaments à base d’ail (oraux ou topiques) ne sont pas recommandés pour les enfants. Consultez toujours votre médecin avant d’utiliser des remèdes naturels.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire