Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
LE FBI ÉTEND SA CAPACITÉ À SURVEILLER LES RÉSEAUX SOCIAUX ET LES DONNÉES DE LOCALISATION
26/06/2020 à 13h42 par La redaction

Depuis un mois, de nombreuses manifestations ont lieu aux États-Unis, mais également dans plusieurs villes du monde. Celles-ci ont débuté suite à la mort de l’Afro-Américain George Floyd, étouffé sous la pression du genou d’un officier américain. Ces manifestations ont éclaté afin de mettre en lumière le racisme et les violences policières dont les minorités sont principalement victimes.

Dataminr et Venntel, deux entreprises peu connues du public, mais…

Dans ce contexte, le FBI a signé un nouvel accord visant à étendre sa relation avec Dataminr. Celui-ci a été validé le 26 juin, soit le lendemain du décès de Floyd et lors du début des réactions sur les réseaux sociaux.

Si Dataminr n’est pas très connu du grand public, il faut indiquer que cette société d’intelligence artificielle se concentre sur la détection des « premiers signaux d’événements à fort impact et de risques émergents » en temps réel dans plus de 70 pays. Dès lors, il n’est pas difficile de comprendre que sa centaine de clients compte principalement les agences gouvernementales —comme le FBI, et les autorités. Fondée il y a un peu plus de dix ans, cette entreprise compte environ 600 employés.

Le contrat qui lie le FBI à Dataminr est estimé à plus d’un million de dollars. Si le détail de la relation entre les deux parties n’est pas public, un porte-parole de la société avait détaillé dans une déclaration : « Dataminr fournit au FBI First Alert, un produit qui délivre des alertes sur les événements d’urgence, tels que les catastrophes naturelles, les incendies, les explosions et les fusillades ».

Selon cette déclaration, l’outil a été conçu pour « restreindre technologiquement toutes les formes de surveillance et être conforme aux politiques de protection des utilisateurs et d’utilisation des données des plateformes de médias sociaux ».

Outre Dataminr, le FBI a également modifié un accord existant entre l’agence et Venntel. Si la première se concentre principalement sur l’analyse de données publiques issues des réseaux sociaux, cette deuxième entreprise a vocation à racheter un nombre massif de données de localisation mobile. Ces dernières proviennent de jeux ou d’applications mobiles (météo, etc) puis sont ensuite fournies à l’agence fédérale.

Le Department of Homeland Security a précédemment utilisé les données de localisation fournies par Venntel pour arrêter des personnes traversant illégalement la frontière entre le Mexique et les USA.

Les détails de cette nouvelle modification dans le contrat initial ne sont pas connus, mais on peut supposer qu’il s’agit également de renforcer la relation entre les deux entités.

Venntel suscite un fort intérêt des législateurs américains —au point que des membres du Congrès ont ouvert une enquête pour en savoir plus. Certains ont envoyé une lettre à la société afin qu’elle donne plus d’informations comme la liste complète de ses clients et ses sources.

Dans le document, il est indiqué : « Nous demandons des informations sur la fourniture par votre entreprise de données de localisation des consommateurs aux agences gouvernementales fédérales à des fins répressives sans mandat et à toute autre fin, y compris en relation avec la réponse à la crise du coronavirus. La grande majorité des Américains possèdent des téléphones portables dotés d’applications capables de collecter des informations de localisation précises 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Cette localisation soulève de graves problèmes de confidentialité et de sécurité ».

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 318 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Plus sur Doingbuzz

Voici ce que Fally Ipupa a fait de son argent après son concert à Abidjan

17/01/2021

Voici ce...

Après son exploit à Abidjan, Fally Ipupa...
Togo / Enseignement : le secrétaire du SET est arrêté

17/01/2021

Togo /...

Le rapporteur du  SET arrêté.  La nouvelle...
coach Zimbabwe chan

17/01/2021

CHAN 2021...

Le Championnat d'Afrique des Nations CHAN édition...
Bè-Kpota : Des habitants expulsés de deux maisons se retrouvent dans une misère indescriptible

17/01/2021

Bè-Kpota :...

  Pauvreté. Dénuement. Ces mots sont peu...
CHAN 2021: Que cherche Claude Leroy dans le nid des éperviers locaux au Cameroun?

17/01/2021

CHAN 2021:...

Les éperviers locaux sont depuis vendredi sur...
Patrice Talon

17/01/2021

Présidentielle au...

Elu en 2016 à la tête du...
Togo: Les championnats D1 et D2 reprennent service le 20 mars prochain

17/01/2021

Togo: Les...

Dans un communiqué adressé aux présidents et...
WhatsApp repousse la modification de ses conditions d’utilisation

17/01/2021

WhatsApp repousse...

Suite à de vives critiques après l’annonce...
CHAN 2021: Abalo Dosseh « Les joueurs sont très concernés et sont concentrés

17/01/2021

CHAN 2021:...

  La délégation togolaise est bel et...
booba et mhd

16/01/2021

Booba annonce...

Le featuring entre Booba et MHD est...
Soldat

16/01/2021

Un soldat...

  Une histoire d'assassinat secoue actuellement la...
Togo : le couvre-feu de nouveau décrété ( Gouvernement)

16/01/2021

Togo :...

La lutte contre le coronavirus n'est pas...
Profanation de la Bible, que disent les autorités togolaises ?

16/01/2021

Profanation de...

La scène peu recommandable offerte par l’artiste...
Togo : Le MEJ rend propre le CMS de Kévé

16/01/2021

Togo :...

Le Mouvement pour l'Épanouissement des Jeunes, (MEJ)...
CHAN 2021 : les mots de Victoire Dogbé aux Éperviers du Togo

16/01/2021

CHAN 2021...

Les éperviers locaux ont reçu le drapeau...
USA : les émeutiers du Capitole voulaient assassiner les élus

16/01/2021

USA : les émeutiers du...

Les inquiétudes autour de l'assaut des pro-Trump...
États-Unis : record du nombre de femmes au Congrès

16/01/2021

États-Unis :...

Le Congrès américain n'aura jamais compté autant...
Côte d'Ivoire : Guillaume Soro adresse un message émouvant à Aïcha Koné

16/01/2021

Côte d’Ivoire...

En dehors d'être un fervent politicien, Guillaume Soro est...
Analyse : Pourquoi quitter WhatsApp pour d'autres applications est inutile ?

15/01/2021

Analyse :...

  Avec plus de 1 Milliard d'utilisateurs...
tina glamour

15/01/2021

Tina Glamour...

Il y a de ces hommes qui...

Depuis un mois, de nombreuses manifestations ont lieu aux États-Unis, mais également dans plusieurs villes du monde. Celles-ci ont débuté suite à la mort de l’Afro-Américain George Floyd, étouffé sous la pression du genou d’un officier américain. Ces manifestations ont éclaté afin de mettre en lumière le racisme et les violences policières dont les minorités sont principalement victimes.

Dataminr et Venntel, deux entreprises peu connues du public, mais…

Dans ce contexte, le FBI a signé un nouvel accord visant à étendre sa relation avec Dataminr. Celui-ci a été validé le 26 juin, soit le lendemain du décès de Floyd et lors du début des réactions sur les réseaux sociaux.

Si Dataminr n’est pas très connu du grand public, il faut indiquer que cette société d’intelligence artificielle se concentre sur la détection des « premiers signaux d’événements à fort impact et de risques émergents » en temps réel dans plus de 70 pays. Dès lors, il n’est pas difficile de comprendre que sa centaine de clients compte principalement les agences gouvernementales —comme le FBI, et les autorités. Fondée il y a un peu plus de dix ans, cette entreprise compte environ 600 employés.

Le contrat qui lie le FBI à Dataminr est estimé à plus d’un million de dollars. Si le détail de la relation entre les deux parties n’est pas public, un porte-parole de la société avait détaillé dans une déclaration : « Dataminr fournit au FBI First Alert, un produit qui délivre des alertes sur les événements d’urgence, tels que les catastrophes naturelles, les incendies, les explosions et les fusillades ».

Selon cette déclaration, l’outil a été conçu pour « restreindre technologiquement toutes les formes de surveillance et être conforme aux politiques de protection des utilisateurs et d’utilisation des données des plateformes de médias sociaux ».

Outre Dataminr, le FBI a également modifié un accord existant entre l’agence et Venntel. Si la première se concentre principalement sur l’analyse de données publiques issues des réseaux sociaux, cette deuxième entreprise a vocation à racheter un nombre massif de données de localisation mobile. Ces dernières proviennent de jeux ou d’applications mobiles (météo, etc) puis sont ensuite fournies à l’agence fédérale.

Le Department of Homeland Security a précédemment utilisé les données de localisation fournies par Venntel pour arrêter des personnes traversant illégalement la frontière entre le Mexique et les USA.

Les détails de cette nouvelle modification dans le contrat initial ne sont pas connus, mais on peut supposer qu’il s’agit également de renforcer la relation entre les deux entités.

Venntel suscite un fort intérêt des législateurs américains —au point que des membres du Congrès ont ouvert une enquête pour en savoir plus. Certains ont envoyé une lettre à la société afin qu’elle donne plus d’informations comme la liste complète de ses clients et ses sources.

Dans le document, il est indiqué : « Nous demandons des informations sur la fourniture par votre entreprise de données de localisation des consommateurs aux agences gouvernementales fédérales à des fins répressives sans mandat et à toute autre fin, y compris en relation avec la réponse à la crise du coronavirus. La grande majorité des Américains possèdent des téléphones portables dotés d’applications capables de collecter des informations de localisation précises 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Cette localisation soulève de graves problèmes de confidentialité et de sécurité ».

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 318 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire

Il...
Il...
C'est l'émouvante...