Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Le Courrier Diplomatique fait de terribles révélations sur Alassane Ouattara et Emmanuel Macron
09/09/2020 à 14h55 par Le Boy

Dans un article publié par le Courrier Diplomatique ce lundi 07 septembre 2020, l’on pouvait lire en titre : « PRESIDENTIELLE EN CÔTE D’IVOIRE : LA FRANCE PAS D’ACCORD AVEC OUATTARA. Les dessous du tête-à-tête avec Macron ».

En bref, selon des informations recueillies par le Courrier Diplomatique en marge de la rencontre du vendredi 04 Septembre dernier, le Président Macron ne voulait pas de cette rencontre.

Mais au finish, il a fini par l’accepter grâce à l’activisme de Dominique Ouattara, épouse d’Alassane Ouattara, qui a dû remuer son propre réseau pour venir à la rescousse de son Mari de président. Sont entrés en jeu, le milliardaire libano-ivoirien Pierre FAKHOURY, Melis-sa BOUYGUES (l’épouse de Martin BOUYGUES) et Vincent BOLLORE.

Toujours selon le confrère, « ces derniers ont été déployés auprès de Brigitte Macron, en vue de convaincre son mari de recevoir monsieur Ouattara. Les lobbyistes ont évoqué deux raisons pour se faire : Si Alassane Dramane Ouattara n’est pas le futur président, ça serait le chaos en Côte d’ivoire ; et les intérêts français seraient menacés ».

Lire aussi : Côte d'Ivoire : Blé Goudé se prononce sur la crise pré-électorale

Selon des indiscrétions, Emmanuel Macron a confié craindre que le troisième mandat contesté de son homologue ivoirien puisse susciter des tensions sociopolitiques dans le pays, alors que des violences ont déjà fait plusieurs morts dans différentes localités mi-août.

Le chef de l’Etat français a fait savoir à son homologue ivoirien le risque d’une crise post-électorale si des gestes d’apaisement n’étaient pas effectués en amont du scrutin. Outre un report de l’élection, le cas de Laurent Gbagbo et de son retour en Côte d’Ivoire a aussi été évoqué. Le chef de l’État français a insisté sur les capacités de mobilisation de l’ex-président ivoirien et la nécessité de parvenir à un accord avec lui. Ce dernier, très déterminé, a rappelé à son hôte qu’il n’avait pas eu d’autre choix que de se représenter après le décès de son dauphin désigné, Amadou Gon Coulibaly, le 8 juillet.

Alassane Ouattara de son côté  a  assuré qu’il ne fallait pas s’inquiéter sur la tournure que pouvaient prendre les événements. Il lui a garanti que la situation est aujourd’hui « sous contrôle ».

Si, officiellement, la France n’a jusque-là, produite aucune déclaration depuis l’annonce, le 06 Août dernier, par le président sortant Ivoirien, de sa décision de briguer un 3ème mandat lors du scrutin présidentiel d’Octobre 2020, des tractations diplomatiques intenses sur fond de conflits d’intérêts avec Washington, seraient en cours, pour éviter à la France de voir son influence amenuisée dans son pré-carré.

Selon le Courrier diplomatique, Paris craindrait en cas de méprise, ''de voir la Côte d’Ivoire lui échapper et l’arrivée d’un pro-Américain dans son pré-carré'''. Une conclusion que le confrère tire, après avoir révélé le contenu des exigences du dirigeant Français, Emmanuel Macron à son homologue Ivoirien, lors du tête-à-tête, du 04 Septembre dernier, à l’Elysée.

avec opera

Lire aussi : Guerre civile en 2020 : Blé Goudé et Soro avertissent Ouatarra

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 496 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Dans un article publié par le Courrier Diplomatique ce lundi 07 septembre 2020, l’on pouvait lire en titre : « PRESIDENTIELLE EN CÔTE D’IVOIRE : LA FRANCE PAS D’ACCORD AVEC OUATTARA. Les dessous du tête-à-tête avec Macron ».

En bref, selon des informations recueillies par le Courrier Diplomatique en marge de la rencontre du vendredi 04 Septembre dernier, le Président Macron ne voulait pas de cette rencontre.

Mais au finish, il a fini par l’accepter grâce à l’activisme de Dominique Ouattara, épouse d’Alassane Ouattara, qui a dû remuer son propre réseau pour venir à la rescousse de son Mari de président. Sont entrés en jeu, le milliardaire libano-ivoirien Pierre FAKHOURY, Melis-sa BOUYGUES (l’épouse de Martin BOUYGUES) et Vincent BOLLORE.

Toujours selon le confrère, « ces derniers ont été déployés auprès de Brigitte Macron, en vue de convaincre son mari de recevoir monsieur Ouattara. Les lobbyistes ont évoqué deux raisons pour se faire : Si Alassane Dramane Ouattara n’est pas le futur président, ça serait le chaos en Côte d’ivoire ; et les intérêts français seraient menacés ».

Lire aussi : Côte d'Ivoire : Blé Goudé se prononce sur la crise pré-électorale

Selon des indiscrétions, Emmanuel Macron a confié craindre que le troisième mandat contesté de son homologue ivoirien puisse susciter des tensions sociopolitiques dans le pays, alors que des violences ont déjà fait plusieurs morts dans différentes localités mi-août.

Le chef de l’Etat français a fait savoir à son homologue ivoirien le risque d’une crise post-électorale si des gestes d’apaisement n’étaient pas effectués en amont du scrutin. Outre un report de l’élection, le cas de Laurent Gbagbo et de son retour en Côte d’Ivoire a aussi été évoqué. Le chef de l’État français a insisté sur les capacités de mobilisation de l’ex-président ivoirien et la nécessité de parvenir à un accord avec lui. Ce dernier, très déterminé, a rappelé à son hôte qu’il n’avait pas eu d’autre choix que de se représenter après le décès de son dauphin désigné, Amadou Gon Coulibaly, le 8 juillet.

Alassane Ouattara de son côté  a  assuré qu’il ne fallait pas s’inquiéter sur la tournure que pouvaient prendre les événements. Il lui a garanti que la situation est aujourd’hui « sous contrôle ».

Si, officiellement, la France n’a jusque-là, produite aucune déclaration depuis l’annonce, le 06 Août dernier, par le président sortant Ivoirien, de sa décision de briguer un 3ème mandat lors du scrutin présidentiel d’Octobre 2020, des tractations diplomatiques intenses sur fond de conflits d’intérêts avec Washington, seraient en cours, pour éviter à la France de voir son influence amenuisée dans son pré-carré.

Selon le Courrier diplomatique, Paris craindrait en cas de méprise, ''de voir la Côte d’Ivoire lui échapper et l’arrivée d’un pro-Américain dans son pré-carré'''. Une conclusion que le confrère tire, après avoir révélé le contenu des exigences du dirigeant Français, Emmanuel Macron à son homologue Ivoirien, lors du tête-à-tête, du 04 Septembre dernier, à l’Elysée.

avec opera

Lire aussi : Guerre civile en 2020 : Blé Goudé et Soro avertissent Ouatarra

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 496 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire