Rwanda: Paul Kagame renonce à briguer un nouveau mandat présidentiel en 2024


Video player

Même s’il dirige le Rwanda depuis 19 ans déjà, ses réalisations à la tête du pays ont presque fait de l’ombre à sa longévité au pouvoir.

Étant l’un des présidents les plus appréciés des africains, on en oublie presque que Paul Kagamé a fait du forcing pour se maintenir au pouvoir en 2017. Il avait en effet amendé une nouvelle constitution qui lui permettra s’il le désire de briguer deux nouveaux mandats de 5 ans à partir de 2024. Après tout ce stratagème et après avoir muselé l’opposition du pays, Kagame semble satisfait de son passage au pouvoir.

Lire aussi:

Maintenant que la plupart de ses projets se sont réalisés et que le Rwanda est sur la voie de l’émergence, Paul Kagame souhaite passer la main.
Pour les élections présidentielles qui sont prévues dans 5 ans, l’actuel numéro un rwandais veut laisser la nouvelle génération gérer la suite.
Lors d’un sommet à Doha, Kagame aurait confié à un journaliste curieux ses envies de retraite.

« Oui, monsieur j’ai duré pour le seul but de reconstruire un pays que j’ai trouvé ingouvernable, sans sou, avec des cadavres partout. Nos caisses étaient vides, on payait nos ministres avec de la nourriture. Il fallait mettre de l’ordre. Monsieur, pour mettre de l’ordre à un pays qui a subi une histoire douleuse c’est pas facile.Nous avons essayé et ça commence à venir. Après avoir mis ce pays sur les rails de l’émergence, je veux céder le fauteuil présidentiel aux citoyens rwandais. Je sais qu’ils feront mieux que moi .
Je ne me représenterai pas aux prochaines élections présidentielles qui se tiendront en 2024 » aurait-il déclaré.

Mais 2024 est encore loin et en politique tout est possible donc les promesses se Paul Kagame sonnent comme fausses notes. Les cas de présidents africains ayant tenanu des propos pareils et qui ont changé d’avis à l’approche des élections sont légion.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire