Alassane Ouattara sur RFI : « je ne peux pas changer la date du scrutin présidentiel »


Video player

 

Le président ivoirien Alassane Ouattara a remis les pendules à l’heure sur RFI et France 24. Au micro de Christophe Boisbouvier (RFI) et Marc Perelman (France 24), ADO n’est pas passé par quatre-chemins pour soutenir qu’il est impossible de reporter le scrutin présidentiel du 31 octobre.

 

Cette interview exclusive accordée à RFI et à France 24 est visiblement une adresse à l’opposition ivoirienne. En effet, Alassane Ouattara y a répondu à toutes les interrogations qui troublent le sommeil des Ivoiriens à quelques jours de l’élection présidentielle. Des questions liées au report du scrutin jusqu’au retour de l’ancien président Laurent Gbagbo passant par sa rencontre avec Henri Konan Bédié, ADO a mis les points sur les « i » ».

 

Par rapport à un éventuel report de la date du scrutin présidentiel prochain, Alassane Ouattara a révélé que cette décision n’est pas de son ressort. En effet, un tel verdict dépend de la Constitution et celle-ci lui interdit de changer la date. « Ce serait un parjure, car la Constitution fixe l’élection au dernier samedi d’octobre. Elle aura donc lieu à cette date », a assuré le candidat du RHDP à la présidentielle du 31 octobre.

 Lire aussi : Alassane Ouattara : « selon la Banque mondiale, la côte d’Ivoire est au bord du paradis »

Parlant de la rencontre avce Bédié qui peine à avoir lieu, le président ivoirien estime qu’il est ouvert à tout dialogue, il revient donc au leader du PDCI d’être disponible. « J’ai marqué ma disponibilité, mais le président Bédié n’en veut pas, je ne vais pas le bousculer », a révélé ADO au micro de Christophe Boisbouvier et Marc Perelman.

 

En outre, ADO a assuré qu’il n’est pas contre le retour de l’ancien président Laurent Gbagbo. À l’en croire, tout est mis en œuvre pour que le leader du FPI rentre avant le 31 octobre. « Son passeport est en cours de délivrance, il a déjà fait neuf ans et je trouve qu’il est temps qu’il rentre en Côte d’Ivoire », a-t-il déclaré.

 Lire aussi : Retour de Laurent Gbagbo : Alassane Ouattara brise le silence

Par ailleurs, en 2025, Alassane Ouattara ne souhaite plus se représenter. D’ailleurs, un éventuel rétablissement d’une limite d’âge à 70 ou 75 ans des aspirants à la présidence, l’exclurait de la course à la présidentielle de 2025. « Cela suffit comme ça. C’est un sacrifice que je fais pour cette année. Alors, il me serait difficile, même impossible et j’espère que la Constitution va nous régler le problème », a-t-il ajouté.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire