Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
France : des associations interdites de distribuer des repas aux migrants
12/09/2020 à 20h44 par Dani Djanta

Face à la crise du coronavirus, la distribution de nourriture aux migrants de Calais (France) par des associations non-mandatées a, depuis vendredi 11 septembre, été interdite.

Jeudi 10 septembre, la préfecture du Pas-de-Calais a annoncé qu’il est interdit de distribuer des repas gratuits jusqu’à fin septembre afin de limiter les risques sanitaires. Cette décision s’adresse notamment aux associations d’aide aux migrants, non mandatées par l’Etat, qui n’ont pas tardé à répliquer. Ces dernières se sont indignées de cette mesure en précisant que la situation sanitaire n’est qu’un « prétexte ».

La préfecture s’est montrée ferme. Comme le relaye le Huffington Post, la préfecture du Pas-de-Calais a publié un arrêté jeudi soir : « Il est interdit toute distribution gratuite de boissons et denrées alimentaires dans une vingtaine de rues, quais, places du centre-ville pour mettre fin aux troubles à l’ordre public et limiter les risques sanitaires liés à des rassemblements non déclarés ».

Lire aussi : Mamadou Gassama rêve de devenir le “premier président noir de la France”

En effet, les distributions réalisées par les associations non-mandatées seraient « caractérisées par le non-respect des mesures de distanciation sociale dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, qu’elles créent des nuisances et que des déchets sont laissés sur place ».

L’Etat a toutefois mandaté l’association La Vie Active, afin de fournir « 4 distributions quotidiennes de repas ». La préfecture a rappelé que l’Etat laissait aussi à disposition quelque « 38 robinets d’eau 5 jours sur 7 ». Quelque « 22 » de ces robinets sont même au final « accessibles 7 jours 7 ». De l’eau est par ailleurs distribuée pendant les repas. « L’ensemble des prestations assurées permet d’apporter aux personnes migrantes des prestations humanitaires suffisantes au regard des besoins de cette population notamment alimentaires », a expliqué la préfecture.

Nathalie Bouchart la maire de Calais, s’est félicitée de cette décision : « Le ministre de l’Intérieur m’a indiqué qu’une attention toute particulière serait dès à présent portée au centre-ville afin d’empêcher la création de points de fixation (...) et d’interdire les distributions de repas organisées de façon totalement anarchique », a rédigé l'édile dans un communiqué, relayé par le Huffington post. Elle a notamment promis la nouvelle mobilisation de 30 policiers à Calais d’ici la fin du mois de septembre.

Lire aussi : France : une femme étranglée par son mari, un an après leur mariage

Les associations non-mandatées ont évidemment critiqué la décision. C’est le cas de François Guennoc, vice-président de l’Auberge des migrants : « Si l’Etat veut entasser les gens autour de l’hôpital, lieu des distributions par La Vie Active  où il y a déjà 700 personnes, il prend ses responsabilités, mais on va arriver à une situation pire que précédemment ». L’Auberge des migrants donnerait tous les jours de 200 à 300 repas sur un quai du centre-ville et plusieurs centaines de nourritures cinq jours sur sept ailleurs dans la ville.

De même pour le président de l’association Salam, Jean-Claude Lenoir, qui a jugé la décision « inhumaine ». Selon lui, il s’agirait d’une « erreur humanitaire et une maladresse politique ». Enfin, il n’a pas hésité à pointer « une surenchère électoraliste par rapport au Rassemblement national ».

Lire aussi : Découvrez le parcours inspirant de Simon Worou, le Togolais devenu Maire en France

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 659 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

La digitalisation peut favoriser une sortie de crise « par le haut » en Afrique

22/09/2020

La digitalisation...

Franck Kié, consultant en cyber-sécurité, Président de...
Qui est en réalité Kako Nubukpo, l'economise togolais - Biographie

22/09/2020

Qui est...

Kako Nubukpo est un homme politique et macroéconomiste togolais, né...
Âgée de 24 ans, elle veut toujours vivre avec sa mère

22/09/2020

Âgée de...

A cause de ses besoins personnels, elle...
Côte d’ivoire : Pascal Affi N’guessan suspend sa cérémonie d’investiture

22/09/2020

Côte d’ivoire :...

L’ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo, Pascal...
Élection 2021 au Bénin : Alexandre Houssou pressenti candidat

22/09/2020

Élection 2021...

Très connu dans les grands milieux financiers...
Élection en Côte d'Ivoire : Le message d'Adama Bictogo à l'opposition

22/09/2020

Élection en...

Adama Bictogo vient de lancer un message...
Le ministre Mamadou Touré affirme que Guillaume Soro est un peureux caché à Paris

22/09/2020

Le ministre...

  Le porte-parole adjoint du gouvernement ivoirien...
Burkina Faso : l’assemblée nationale en feu

22/09/2020

Burkina Faso...

Ce 21 septembre 2020 à Ouagadougou aux...
SIDIKI DIABATÉ SE PRONONCE FINALEMENT SUR LES RUMEURS DE VIOLENCES CONJUGALES

22/09/2020

SIDIKI DIABATÉ...

Quand le sol s’ouvre sous nos pieds,...
Facebook annonce l’ouverture d’un bureau à Lagos, au Nigéria

22/09/2020

Facebook annonce...

Après l’Afrique du Sud, le Nigéria sera...
Election présidentielle en Côte d’Ivoire : Tiken Jah Fakoly explique enfin son silence

22/09/2020

Election présidentielle...

A l’annonce du président Alassane Ouattara de...
Une fillette de 6 ans contracte et meurt de COVID-19, 7 jours après la reprise de l’école

22/09/2020

Une fillette...

Un représentant permanent aux Nations-Unies, Mohamad Safa,...
USA : Donald Trump – “si je perds face à Biden (…) Je ne vous parlerai plus jamais”

22/09/2020

USA :...

Candidat à la présidentielle, le patron de...
Côte d’Ivoire : des proches d’un ancien collaborateur de Soro Guillaume perdent la vie dans un grave accident

22/09/2020

Côte d’Ivoire...

La journée du dimanche 20 septembre a...
Côte d’Ivoire/ 19 septembre 2002 : une jeune fille raconte ses pires moments pendant la crise militaro-politique à Bouaké !

22/09/2020

Côte d’Ivoire/...

19 Septembre 2002-19 Septembre 2020, 18 ans aujourd’hui pour l’un des...
Lancement du fonds Urgence Identité Afrique pour la promotion de l’enregistrement des naissances à l’état civil

22/09/2020

Lancement du...

Le fonds Urgence Identité Afrique promeut la...
Qui est en réalité Sidiki Diabaté ?

22/09/2020

Qui est...

Fils de Toumani Diabaté, Sidiki Diabaté est...
Guillaume Soro : "Il n'y aura pas d'élection en Côte d'Ivoire"

21/09/2020

Guillaume Soro...

« Tant que Alassane  Ouattara sera candidat, il...
PRIMUD 2020 suspend aussi Sidiki Diabaté

21/09/2020

PRIMUD 2020...

Les mauvaises nouvelles s'enchaînent pour l'un des...
Togo : Raoul le Blanc toujours détenu risque 6 mois de prison

21/09/2020

Togo :...

Raoul le Blanc n'a pas été libéré...

Face à la crise du coronavirus, la distribution de nourriture aux migrants de Calais (France) par des associations non-mandatées a, depuis vendredi 11 septembre, été interdite.

Jeudi 10 septembre, la préfecture du Pas-de-Calais a annoncé qu’il est interdit de distribuer des repas gratuits jusqu’à fin septembre afin de limiter les risques sanitaires. Cette décision s’adresse notamment aux associations d’aide aux migrants, non mandatées par l’Etat, qui n’ont pas tardé à répliquer. Ces dernières se sont indignées de cette mesure en précisant que la situation sanitaire n’est qu’un « prétexte ».

La préfecture s’est montrée ferme. Comme le relaye le Huffington Post, la préfecture du Pas-de-Calais a publié un arrêté jeudi soir : « Il est interdit toute distribution gratuite de boissons et denrées alimentaires dans une vingtaine de rues, quais, places du centre-ville pour mettre fin aux troubles à l’ordre public et limiter les risques sanitaires liés à des rassemblements non déclarés ».

Lire aussi : Mamadou Gassama rêve de devenir le “premier président noir de la France”

En effet, les distributions réalisées par les associations non-mandatées seraient « caractérisées par le non-respect des mesures de distanciation sociale dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, qu’elles créent des nuisances et que des déchets sont laissés sur place ».

L’Etat a toutefois mandaté l’association La Vie Active, afin de fournir « 4 distributions quotidiennes de repas ». La préfecture a rappelé que l’Etat laissait aussi à disposition quelque « 38 robinets d’eau 5 jours sur 7 ». Quelque « 22 » de ces robinets sont même au final « accessibles 7 jours 7 ». De l’eau est par ailleurs distribuée pendant les repas. « L’ensemble des prestations assurées permet d’apporter aux personnes migrantes des prestations humanitaires suffisantes au regard des besoins de cette population notamment alimentaires », a expliqué la préfecture.

Nathalie Bouchart la maire de Calais, s’est félicitée de cette décision : « Le ministre de l’Intérieur m’a indiqué qu’une attention toute particulière serait dès à présent portée au centre-ville afin d’empêcher la création de points de fixation (...) et d’interdire les distributions de repas organisées de façon totalement anarchique », a rédigé l'édile dans un communiqué, relayé par le Huffington post. Elle a notamment promis la nouvelle mobilisation de 30 policiers à Calais d’ici la fin du mois de septembre.

Lire aussi : France : une femme étranglée par son mari, un an après leur mariage

Les associations non-mandatées ont évidemment critiqué la décision. C’est le cas de François Guennoc, vice-président de l’Auberge des migrants : « Si l’Etat veut entasser les gens autour de l’hôpital, lieu des distributions par La Vie Active  où il y a déjà 700 personnes, il prend ses responsabilités, mais on va arriver à une situation pire que précédemment ». L’Auberge des migrants donnerait tous les jours de 200 à 300 repas sur un quai du centre-ville et plusieurs centaines de nourritures cinq jours sur sept ailleurs dans la ville.

De même pour le président de l’association Salam, Jean-Claude Lenoir, qui a jugé la décision « inhumaine ». Selon lui, il s’agirait d’une « erreur humanitaire et une maladresse politique ». Enfin, il n’a pas hésité à pointer « une surenchère électoraliste par rapport au Rassemblement national ».

Lire aussi : Découvrez le parcours inspirant de Simon Worou, le Togolais devenu Maire en France

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 659 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire