Coronavirus à Daloa : flambée des prix des denrées alimentaires


Video player

Les prix des denrées alimentaires sur les marchés de Daloa continuent de grimper face à la crise sanitaire liée au Coronavirus.

Le kilogramme de tomate est passé de 400 F à 1200 F CFA, les tas de piment de 500 sont passé à 1000 F CFA, le gombo et l’aubergine ne sont pas en reste. Mme Sery Albertine ménagère ne cache pas sa crainte pour les jours à venir. Selon elle, à peine la crise a commencé que les prix sont entrain de grimper. « Si la situation se complique je ne sais pas comment nous allons nous ravitailler en vivres », s’inquiète-t-elle.

Certains vivres comme la tomate et l’aubergine sont rares sur les marchés. Selon Koffi Amoin Rosine, la montée des prix et la rareté de certaines denrées sont liés à la crise car les paysans ont peur de se rendre dans leur champ pour la récolte. Même ceux qui arrivent à faire la récolte, la logistique fait défaut ce qui fait que les marchés ne sont pas suffisamment ravitaillés.

LIRE AUSSI:  Coronavirus : « en Côte d’Ivoire, il existe encore des citoyens qui n’ont rien compris de l’urgence de la situation »

La flambée des prix et la rareté de certains produits alimentaires est réelle sur les marché de Tazibouo, Abattoir, Orly, le grand marché de Daloa. La population qui craint une crise alimentaire et appelle l’Etat à prendre des mesures pour stabiliser les prix des denrées alimentaires.

LIRE AUSSI Affaire agent infecté au coronavirus contamine ses collègues et clients à la BNI : la réaction des responsables

La côte d’ivoire a enregistré 73 cas de Coronavirus dont trois patients guéris. Le président Alassane Ouattara a décrété l’état d’urgence avec un couvre feux sur tout le territoire de 21h à 5h du matin. En outre le président Alassane Ouattara a ordonné la fermeture des maquis et restaurants.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire