Côte d’Ivoire/ libération des prisonniers politiques : voici les noms qui circulent


Video player

Le gouvernement ivoirien pose de géants pas pour rapidement parvenir à la réconciliation. Après l’acquittement de Laurent Gbagbo par la Cour pénale internationale (CPI) et son autorisation de revenir en Côte d’ivoire, Alassane Ouattara semble vouloir enchaîner les bonnes nouvelles. D’après Soir Info, le président ivoirien s’apprête à libérer des prisonniers politiques.

 

La nouvelle circule depuis quelques jours et fait la joie Ivoiriens. Alassane Ouattara est sur le point de poser un acte concret synonyme palpable de la réconciliation qu’il a souhaité lors de sa prise de fonction après sa réélection. Il circule que le président de la République de Côte d’Ivoire s’apprête à libérer plusieurs dizaines de prisonniers.

Lire aussi : Côte d’Ivoire: le ministre KKB pourra-t-il reconcilier les Ivoiriens sans la libération des prisonniers ?

Parmi ces figures de la politique ivoirienne incarcérées, figure des partisans du président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié et de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo. Le journal Soir Info a lâché les noms de certains prisonniers politiques qui pourraient jouir de la grâce du président Ado.

 

Plusieurs cadres du PDCI dont N’dri Narcisse, ancien directeur de cabinet du président Henri Konan Bédié et Ange Félix N’Dakpri, leader de cette formation politique à Toumodi, figurent parmi les prisonniers qui pourraient être libérés par Alassane Ouattara incessamment, selon la rédaction du journal.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Michel Gbagbo appelle à la libération des prisonniers politiques

Il faut rappeler que les deux hommes avaient été arrêtés en novembre 2020 dans le cadre de l’appel à la désobéissance civile lancé par Henri Konan Bédié qui contestait la réélection du président Alassane Ouattara. D’autres figures politiques de l’opposition se sont retrouvés derrière les barreaux après les violences post-électorales du second tour de la présidentielle. Selon le journal, des partisans de l’ancien président Laurent Gbagbo qui figurent également sur la liste, pourraient être aussi libérés.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire