Actualités

Côte d’Ivoire/Attaque de la caserne de N’Dotré: le journaliste Fernand Dédeh fait de troublantes révélations

Côte dIvoireAttaque de la caserne NDotréle journaliste Fernand Dédehtroublantes révélations

Dans sa chronique adressée à son ami et confrère, Barthélemy Inabo ce vendredi matin, le journaliste ivoirien Fernand Dédeh donne encore plus de détails sur l’attaque du camp militaire de N’Dotré dont les assaillants sont des Libériens.

Des Libériens qui attaquent un camp militaire ivoirien, le journaliste révèle dans sa chronique de ce vendredi le mécontentement des autorités ivoiriennes vis à vis du Liberia.

 

« La ministre Ivoirienne des Affaires étrangères est tout à fait en droit, de convoquer l’ambassadeur du Liberia en Côte d’Ivoire et faire connaître le mécontentement des autorités nationales. Les relations de bon voisinage, l’appartenance au même espace géographique, à la même communauté économique, imposent des obligations et des devoirs.«

À lire aussi :   Rationnement de l’électricité/ Comment les problèmes de la Chine peuvent impacter l’économie mondiale et la Côte d’Ivoire

Des solutions déjà prises pour y remédier

« Les autorités militaires et judiciaires ivoiriennes ont désormais des éléments et des pistes pour conforter leurs thèses et surtout remonter la filière des assaillants. En coopération avec leurs homologues du Liberia. »

Fernand Dédeh révèle aussi que plus de 90 prisonniers se sont évadés d’une prison au Liberia et certains auraient tenté de rentrer en Côte d’Ivoire. « Le 14 avril 2021, une alerte de l’Ambassade de Côte d’Ivoire au Liberia signalait l’évasion de 90 détenus de la prison de Maryland, située à Happer. L’alerte précisait notamment, « Maryland county (la ville qui a connu des troubles) est voisine de la ville ivoirienne Tabou au Sud-Ouest de la Côte d’Ivoire et au Sud-Est du Liberia. Compte tenu de la proximité de la Côte d’Ivoire, certains de ces prisonniers, dont la plupart sont de grands chemins, pourraient être tentés de rentrer en Côte d’Ivoire. ». »

La ville de Tabou est sous la surveillance des forces de l’ordre ainsi que d’autres villes à proximité selon le journaliste. « Tabou, justement, est sous haute surveillance. Mais aussi toute la zone Sud, Sud-Ouest et Ouest du pays. Les sources introduites n’excluent des attaques massives. L’Armée nationale s’y est préparée en appelant les soldats à la vigilance accrue. « Nous savons que dans les jours qui viennent plusieurs opérations seront tentées. Objectifs, éparpiller nos troupes… ».«

Dans la nuit du mardi 20 au mercredi 21 avril 2021, aux environs de 01h00, des individus non identifiés avaient ouvert le feu sur les militaires en poste au camp de N’Dotré dans la commune d’Abobo. Au cour du combat 3 assaillants ont été tués et un militaire ivoirien légèrement blessé. Plus tard les enquêtes ont révélé que ces bandits étaient des Libériens.

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire