Actualités Haïti

Haïti/ Assassinat de Jovenel Moïse : un juge d’instruction enfin désigné pour mener l’enquête

Haïti/ Assassinat de Jovenel Moïse : un juge d’instruction enfin désigné pour mener l'enquête

 

Après des semaines de lutte pour pourvoir le poste, un juge a été nommé pour diriger l’enquête sur l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse, a annoncé un haut magistrat. Le juge Mathieu Chanlatte a été choisi pour ce poste après des semaines suite à l’assassinat du 7 juillet.

Haïti choisit un juge pour enquêter sur l’assassinat du président Jovenel Moïse. Le doyen du tribunal de première instance de Port-au-Prince, Bernard Saint-Vil, a déclaré que le juge Mathieu Chanlatte avait été choisi pour ce poste. Chanlatte « ne se laissera pas intimider », a déclaré Jean Wilner Morin, président de l’Association nationale des magistrats haïtiens.

À lire aussi :   Haïti : des détails sur le nouveau gouvernement

« C’est une enquête qui va prendre du temps. Nous espérons également que les autorités mettront tous les moyens nécessaires à la disposition du magistrat Chanlatte et assureront également sa sécurité », a déclaré M. Morin.

 

L’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse se poursuit

 

Le défenseur des droits de l’homme Pierre Esperance a déclaré qu’il espérait que Chanlatte traiterait l’affaire « avec la loi comme boussole, sans tomber dans la persécution politique. »

Le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Rockefeller Vincent, a déclaré que son ministère prendrait toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité des juges ainsi que des preuves dans les salles d’audience.

À lire aussi :   Haïti: la Première Dame partage des photos depuis son lit d’hôpital après l’attaque, et pleure son mari assassiné

Une équipe de tueurs a fait irruption dans la résidence présidentielle le 7 juillet et a abattu Jovenel Moïse. Son épouse Martine a été blessée mais a survécu. La police dit avoir arrêté 44 personnes en rapport avec le meurtre, dont 12 policiers haïtiens, 18 Colombiens qui auraient fait partie du commando et deux Américains d’origine haïtienne.

Le chef de la sécurité de Jovenel Moïse fait partie des personnes détenues dans le cadre du complot qui aurait été organisé par un groupe d’Haïtiens ayant des liens avec l’étranger. La police a lancé des avis de recherche pour plusieurs autres personnes, dont un juge de la plus haute cour d’Haïti, un ancien sénateur et un homme d’affaires.

À lire aussi :   Braquage au tribunal de Bouaké : Un détenu s’évade avec la voiture d'une juge

Avec RCI

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire