Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Nouvel An 2021 : Un Nouveau Départ Pour Le Monde ?
Aujourd'hui à 06h26 par Elsie Agondanou

Le nouvel an 2021, plus qu'un simple événement annuel revêt une signification particulière. Au vu des nombreuses déceptions survenues en 2020 au plan mondial notamment à cause du Covid-19, le nouvel an à venir apparaît comme une lueur d'espoir. C'est le signe que de meilleurs lendemains sont possibles.

 

 

Origines du nouvel an

L’histoire du nouvel an remonte à la Mésopotamie devenue l'Irak moderne. C'est là que sera établi pour la première fois le concept du nouvel an, en 2000 avant JC. Ainsi, à cette époque, on célébrait le nouvel an à la période de l'équinoxe du printemps, à la mi-mars. Les romains n'ont pas vraiment perpétué la célébration du nouvel an à la mi-mars. Dans leur premier calendrier, ils désignaient le 1er Mars comme jour de l'an. En ce moment, le calendrier ne comptait que 10 mois, à partir de Mars. Cela dit, deux autres mois que sont Janvier et Février seront ajoutés au calendrier. L’établissement de ces mois, les romains l'attribuaient à leur deuxième roi, le souverain Numa. Pour leur première insertion dans le calendrier romain, Janvier et Février étaient les deux derniers mois du calendrier. Progressivement, elles sont devenues les deux premiers mois de l'année. En 153 av. JC, le calendes de Janvier devint le jour de l’inauguration du nouveau consul. Par la même occasion, il devint pour eux le premier jour de l'année. Cependant, toutes célébrations religieuses ou privées relatives au nouvel an de Mars ont été perpétuées. Mais, dès lors que le calendes de Janvier à été institué comme nouvel an, il est devenu un temps de rassemblement et de commémorations. Néanmoins, une série d’événements catastrophiques dont la rébellion ratée de M. Aemilius Lepidus en 78 avec. JC, a convaincu le conseil de Tours à officiellement abolir le 1er Janvier comme jour de l'an. Depuis, notamment dans l'Europe chrétienne, le nouvel an est célébré les 25 Décembre en souvenir de la naissance de Jésus.

 

Le concept de nouvel an a évolué et connu bien d’évolution depuis ce moment. En 1582, le pape Grégoire XIII a établi le calendrier grégorien et procédé à des corrections visant à résoudre les divergences notées lors de l'utilisation des calendriers précédents. Ainsi, dix jours ont été supprimés par ledit pape. Les pays catholiques furent les premiers à adhérer à cette réforme. Ceux protestants n'ont rejoint la marche que plus tard. Les Britanniques quand à eux, n’ont adopté le calendrier grégorien qu'en 1752.

 

 

Les différents "nouvel an" dans le monde

 

Bien que le premier jour du mois de Janvier soit généralement pris pour jour de l'an, il  n'en demeure pas moins un établi des Romains. D’autres peuples ont à travers le temps su marquer des repères pour célébrer en temps dû, leurs diverses fêtes. Pour ces peuples, le nouvel an ne coïncide pas toujours avec le nouvel an grégorien. Il s'agit de :

 

Nayrouz et Eukutatash

Il est question des jours de l'an des chrétiens égyptiens et des Éthiopiens. Ces deux événements se produisent généralement le 11 septembre des années. Par contre, les années précédant les années bissextiles grégoriennes, ils sont célébrés le 12 septembre. Les Égyptiens perpétuent l’héritage du Wepet Renpet, l'ancien nouvel an égyptien qui rappelle le début de l’inondation du Nil.

 

Salemo Sa Basotho

 

Le peuple Sotho du Lesotho et de l’Afrique du Sud célèbre le salemo sa basotho, leur nouvel an, les 1er Août de chaque année au déclin de l'hiver de l’hémisphère Sud.

 

Le nouvel an chinois

 

Il est célébré dans quelques pays d'Asie de l’est, la Chine y compris. C'est le premier jour du calendrier lunaire. Il est corrigé pour le solaire tous les trois ans. Cette fête est caractérisée par les rassemblements familiaux, l’échange d'enveloppe d'argent, la décoration en couleur rouge pour attirer la chance. On distingue aussi, des activités traditionnellement typiques à la culture chinoise telles que : les danses de lions et de dragons, les tambours, les feux d’artifices et autres.

 

 Le festival Odunde

 

Le festival Odunde encore appelé l’Afrique du nouvel an est célébré tous les deuxièmes dimanches de Juin en Pennsylvanie. Quoi qu’ayant hérité d'un nom yoruba, il constitue la plus grande célébration africaine du monde.

 

 Le nouvel an cambodgien

 

Il est célébré le 13 ou le 14 Avril. On distingue trois jours pour le nouvel an Khmer ; le premier jour est : « Moha Songjran », le deuxième jour est : « Viral Wanabat » et le dernier jour est : « Viral Lœurng Sak ». Pendant ces trois jours, les cambodgiens se rendent à la pagode ou jouent à des jeux traditionnels.

 

Le nouvel an nord-coréen

Les nord-coréens célèbrent le nouvel an le premier jour du calendrier solaire.

 

 

Le symbole d'espoir que revêt le nouvel an 2021 pour le monde

Le nouvel an 2020, comme tous les autres, a recueilli les divers engagements, vœux et projets que les hommes s’étaient décidés à accomplir. Malheureusement, les prévisions d'une année florissante économiquement ont très vite été déjouées par des problèmes majeurs dont la survenue du Covid-19 dans le monde. Dès lors, plus rien n'a été aisé. Tous le système de fonctionnement habituel du monde a été balayé pour laisser place à des mesures strictes de préventions et de guérisons. Des confinements, des reconfinements, les familles qui ont du mal à tenir le coup face à une situation économique en chute libre et des morts à pleurer. Tel se présente le quotidien des hommes en 2020. Pas étonnant que l'horizon qui s'annonce soit porteur de grands espoirs pour l’humanité qui n'en peut plus. Car oui, les hommes voudraient reprendre le cours de leur vie. Ils voudraient relancer leurs activités et se rassurer une bonne fois pour toute que la mort ne les emportera pas. Le nouvel an 2021, plus que tous les nouvel an de cette décennie constitue un symbole d’espoir, de changement, de retour à un l'ancien modèle de vie afin d’oublier définitivement 2020 qui aura été une sombre partie de la vie de chacun.

Le nouvel an 2021, comme tous les nouvel an est un jour de rassemblement, de prise d’engagement et de formulation de vœux. Mais au-delà de ce caractère traditionnel, il est également un symbole d’espérance des hommes qui espèrent trouver solution aux problèmes qui les rongent bientôt.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le nouvel an 2021, plus qu'un simple événement annuel revêt une signification particulière. Au vu des nombreuses déceptions survenues en 2020 au plan mondial notamment à cause du Covid-19, le nouvel an à venir apparaît comme une lueur d'espoir. C'est le signe que de meilleurs lendemains sont possibles.

 

 

Origines du nouvel an

L’histoire du nouvel an remonte à la Mésopotamie devenue l'Irak moderne. C'est là que sera établi pour la première fois le concept du nouvel an, en 2000 avant JC. Ainsi, à cette époque, on célébrait le nouvel an à la période de l'équinoxe du printemps, à la mi-mars. Les romains n'ont pas vraiment perpétué la célébration du nouvel an à la mi-mars. Dans leur premier calendrier, ils désignaient le 1er Mars comme jour de l'an. En ce moment, le calendrier ne comptait que 10 mois, à partir de Mars. Cela dit, deux autres mois que sont Janvier et Février seront ajoutés au calendrier. L’établissement de ces mois, les romains l'attribuaient à leur deuxième roi, le souverain Numa. Pour leur première insertion dans le calendrier romain, Janvier et Février étaient les deux derniers mois du calendrier. Progressivement, elles sont devenues les deux premiers mois de l'année. En 153 av. JC, le calendes de Janvier devint le jour de l’inauguration du nouveau consul. Par la même occasion, il devint pour eux le premier jour de l'année. Cependant, toutes célébrations religieuses ou privées relatives au nouvel an de Mars ont été perpétuées. Mais, dès lors que le calendes de Janvier à été institué comme nouvel an, il est devenu un temps de rassemblement et de commémorations. Néanmoins, une série d’événements catastrophiques dont la rébellion ratée de M. Aemilius Lepidus en 78 avec. JC, a convaincu le conseil de Tours à officiellement abolir le 1er Janvier comme jour de l'an. Depuis, notamment dans l'Europe chrétienne, le nouvel an est célébré les 25 Décembre en souvenir de la naissance de Jésus.

 

Le concept de nouvel an a évolué et connu bien d’évolution depuis ce moment. En 1582, le pape Grégoire XIII a établi le calendrier grégorien et procédé à des corrections visant à résoudre les divergences notées lors de l'utilisation des calendriers précédents. Ainsi, dix jours ont été supprimés par ledit pape. Les pays catholiques furent les premiers à adhérer à cette réforme. Ceux protestants n'ont rejoint la marche que plus tard. Les Britanniques quand à eux, n’ont adopté le calendrier grégorien qu'en 1752.

 

 

Les différents "nouvel an" dans le monde

 

Bien que le premier jour du mois de Janvier soit généralement pris pour jour de l'an, il  n'en demeure pas moins un établi des Romains. D’autres peuples ont à travers le temps su marquer des repères pour célébrer en temps dû, leurs diverses fêtes. Pour ces peuples, le nouvel an ne coïncide pas toujours avec le nouvel an grégorien. Il s'agit de :

 

Nayrouz et Eukutatash

Il est question des jours de l'an des chrétiens égyptiens et des Éthiopiens. Ces deux événements se produisent généralement le 11 septembre des années. Par contre, les années précédant les années bissextiles grégoriennes, ils sont célébrés le 12 septembre. Les Égyptiens perpétuent l’héritage du Wepet Renpet, l'ancien nouvel an égyptien qui rappelle le début de l’inondation du Nil.

 

Salemo Sa Basotho

 

Le peuple Sotho du Lesotho et de l’Afrique du Sud célèbre le salemo sa basotho, leur nouvel an, les 1er Août de chaque année au déclin de l'hiver de l’hémisphère Sud.

 

Le nouvel an chinois

 

Il est célébré dans quelques pays d'Asie de l’est, la Chine y compris. C'est le premier jour du calendrier lunaire. Il est corrigé pour le solaire tous les trois ans. Cette fête est caractérisée par les rassemblements familiaux, l’échange d'enveloppe d'argent, la décoration en couleur rouge pour attirer la chance. On distingue aussi, des activités traditionnellement typiques à la culture chinoise telles que : les danses de lions et de dragons, les tambours, les feux d’artifices et autres.

 

 Le festival Odunde

 

Le festival Odunde encore appelé l’Afrique du nouvel an est célébré tous les deuxièmes dimanches de Juin en Pennsylvanie. Quoi qu’ayant hérité d'un nom yoruba, il constitue la plus grande célébration africaine du monde.

 

 Le nouvel an cambodgien

 

Il est célébré le 13 ou le 14 Avril. On distingue trois jours pour le nouvel an Khmer ; le premier jour est : « Moha Songjran », le deuxième jour est : « Viral Wanabat » et le dernier jour est : « Viral Lœurng Sak ». Pendant ces trois jours, les cambodgiens se rendent à la pagode ou jouent à des jeux traditionnels.

 

Le nouvel an nord-coréen

Les nord-coréens célèbrent le nouvel an le premier jour du calendrier solaire.

 

 

Le symbole d'espoir que revêt le nouvel an 2021 pour le monde

Le nouvel an 2020, comme tous les autres, a recueilli les divers engagements, vœux et projets que les hommes s’étaient décidés à accomplir. Malheureusement, les prévisions d'une année florissante économiquement ont très vite été déjouées par des problèmes majeurs dont la survenue du Covid-19 dans le monde. Dès lors, plus rien n'a été aisé. Tous le système de fonctionnement habituel du monde a été balayé pour laisser place à des mesures strictes de préventions et de guérisons. Des confinements, des reconfinements, les familles qui ont du mal à tenir le coup face à une situation économique en chute libre et des morts à pleurer. Tel se présente le quotidien des hommes en 2020. Pas étonnant que l'horizon qui s'annonce soit porteur de grands espoirs pour l’humanité qui n'en peut plus. Car oui, les hommes voudraient reprendre le cours de leur vie. Ils voudraient relancer leurs activités et se rassurer une bonne fois pour toute que la mort ne les emportera pas. Le nouvel an 2021, plus que tous les nouvel an de cette décennie constitue un symbole d’espoir, de changement, de retour à un l'ancien modèle de vie afin d’oublier définitivement 2020 qui aura été une sombre partie de la vie de chacun.

Le nouvel an 2021, comme tous les nouvel an est un jour de rassemblement, de prise d’engagement et de formulation de vœux. Mais au-delà de ce caractère traditionnel, il est également un symbole d’espérance des hommes qui espèrent trouver solution aux problèmes qui les rongent bientôt.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire