Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Coronavirus : le Gabon prend des mesures préventives, un lycée fermé
10/03/2020 à 21h32 par Prudence ETOU

Un virus hautement dévastateur depuis sa découverte. Le nouveau coronavirus (COVID 2019) fait de plus en plus de victimes dans divers pays du monde entier. Mis à part le Togo, le Cameroun, le Nigéria qui ont déjà enregistré des infections de la maladie, le Burkina Faso vient nouvellement de se joindre à la liste. Et ainsi, le Gabon ne se voit pas écarté de toute éventualité. En effet, les portes du lycée Blaise Pascal de France ont été fermées par mesure de prévention au virus qui n'est pas encore prêt à se laisser éradiquer.

 

En réalité, sous les commandements de l’ambassade de France au Gabon, Monsieur JP Genon, a mis les verrous aux portes du lycée Blaise Pascal de Libreville dont il est le proviseur et cela par mesure de prévention. La suspension des cours au lycée est prétendue durer jusqu’au 16 mars prochain. Une des raisons de cette radicale décision est que tout le personnel de l'établissement, enseignants et élèves, étaient en vacances d'hivers en France, un pays qui fait partie des plus touchés par cette épidémie du Coronavirus.

 

Le proviseur a pris soin de laisser lire un communiqué qui explique les motifs de cette suspension des activités éducatives au lycée Blaise Pascal.

« Un certain nombre d’élèves, de familles et d’enseignants de ces établissements sont de retour de France [ou du moins d'autres « zones à risque »] , où ils ont séjourné pendant ces vacances. Face au risque qu’ils soient porteurs du coronavirus, ces enseignants et élèves seront invités à rester confinés à domicile pendant la période de potentielle incubation de 14 jours à compter de leur retour sur le territoire gabonais. Pour permettre l’identification de ces élèves et enseignants et éviter tout risque, d’ici là, de contamination de l’ensemble de la communauté scolaire, nos établissements resteront fermés jusqu’au lundi 16 mars, sur décision des autorités gabonaises », peut-on lire d'un communiqué signé du proviseur M. JP Genon.

 

À en croire des déclarations de la direction du lycée Blaise Pascal,

« dès le 9 mars, tous les parents seront invités à déclarer à l’administration de l’établissement scolaire leurs enfants ayant séjourné en France (ou dans une autre zone à risque) lors des vacances d’hiver».

 

Ces précautions s'avèrent assez adéquates dans la mesure où le Coronavirus a déjà mis en péril la vie de plus de 4000 personnes dans le monde sur les 105 000 déjà contaminées depuis son apparition en Chine dans la ville de Wuhan.

 

Plusieurs pays d'Europe se sont déjà joints à la liste des plus touchés par l'épidémie de l'année, notamment l'Allemagne, l'Italie ou la France où les rassemblements de plus de 1000 personnes sont dorénavant interdits alors que la maladie a déjà engendré 19 décès avec plus de 1126 personnes infectées. Des chiffres assez alarmants pour inquiéter l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui compte déjà qualifier la maladie de pandémie.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Un virus hautement dévastateur depuis sa découverte. Le nouveau coronavirus (COVID 2019) fait de plus en plus de victimes dans divers pays du monde entier. Mis à part le Togo, le Cameroun, le Nigéria qui ont déjà enregistré des infections de la maladie, le Burkina Faso vient nouvellement de se joindre à la liste. Et ainsi, le Gabon ne se voit pas écarté de toute éventualité. En effet, les portes du lycée Blaise Pascal de France ont été fermées par mesure de prévention au virus qui n'est pas encore prêt à se laisser éradiquer.

 

En réalité, sous les commandements de l’ambassade de France au Gabon, Monsieur JP Genon, a mis les verrous aux portes du lycée Blaise Pascal de Libreville dont il est le proviseur et cela par mesure de prévention. La suspension des cours au lycée est prétendue durer jusqu’au 16 mars prochain. Une des raisons de cette radicale décision est que tout le personnel de l'établissement, enseignants et élèves, étaient en vacances d'hivers en France, un pays qui fait partie des plus touchés par cette épidémie du Coronavirus.

 

Le proviseur a pris soin de laisser lire un communiqué qui explique les motifs de cette suspension des activités éducatives au lycée Blaise Pascal.

« Un certain nombre d’élèves, de familles et d’enseignants de ces établissements sont de retour de France [ou du moins d'autres « zones à risque »] , où ils ont séjourné pendant ces vacances. Face au risque qu’ils soient porteurs du coronavirus, ces enseignants et élèves seront invités à rester confinés à domicile pendant la période de potentielle incubation de 14 jours à compter de leur retour sur le territoire gabonais. Pour permettre l’identification de ces élèves et enseignants et éviter tout risque, d’ici là, de contamination de l’ensemble de la communauté scolaire, nos établissements resteront fermés jusqu’au lundi 16 mars, sur décision des autorités gabonaises », peut-on lire d'un communiqué signé du proviseur M. JP Genon.

 

À en croire des déclarations de la direction du lycée Blaise Pascal,

« dès le 9 mars, tous les parents seront invités à déclarer à l’administration de l’établissement scolaire leurs enfants ayant séjourné en France (ou dans une autre zone à risque) lors des vacances d’hiver».

 

Ces précautions s'avèrent assez adéquates dans la mesure où le Coronavirus a déjà mis en péril la vie de plus de 4000 personnes dans le monde sur les 105 000 déjà contaminées depuis son apparition en Chine dans la ville de Wuhan.

 

Plusieurs pays d'Europe se sont déjà joints à la liste des plus touchés par l'épidémie de l'année, notamment l'Allemagne, l'Italie ou la France où les rassemblements de plus de 1000 personnes sont dorénavant interdits alors que la maladie a déjà engendré 19 décès avec plus de 1126 personnes infectées. Des chiffres assez alarmants pour inquiéter l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui compte déjà qualifier la maladie de pandémie.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire