Le véhicule de deux soldats béninois heurte une mine près de la frontière avec le Burkina Faso.

Deux soldats béninois ont été tués près de la frontière avec le Burkina Faso lorsque leur véhicule est entré en collision avec une mine terrestre.

Suite aux agissements des bandes armées qui sévissent dans cette partie du continent africain, les Forces armées béninoises ont une nouvelle fois payé un lourd tribut. Deux soldats béninois ont été tués lorsque leur véhicule a heurté une mine.

L’incident s’est produit près de la frontière avec le Burkina Faso.

« véhicule des Forces armées béninoises (FAB) a sauté, dans la matinée de ce jeudi 6 janvier 2022, sur une mine artisanale à Tanguiéta, département de l’Atacora… Cette explosion du véhicule militaire a occasionné deux morts du côté béninois ».

Le journal béninois Daabaaru, cité par Anadolu, précise que « l’incident est survenu après que le véhicule qui transportait les agents de sécurité a sauté sur la mine », ajoutant que la tragédie s’est produite dans la région du Nord-Ouest « qui est sous menace terroriste ».

Il s’agit de la quatrième attaque contre les positions des forces de défense et de sécurité béninoises en moins de deux mois. La première s’est produite le 30 novembre, près du pont Mékrou dans la commune de Banikoara ouest, et a coûté la vie à un policier.

L’attaque la plus récente, remontant au 22 décembre, visait une position des Forces armées béninoises. Cela s’est produit dans le nord-ouest du Bénin, près de la frontière avec le Burkina Faso.

Une attaque contre une position de l’armée béninoise a coûté la vie à un soldat béninois. De plus, deux soldats ont été blessés dans l’attaque.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire