Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Henri Konan Bédié va terrasser Alassane Ouattara avec la désobéissance civile
09/10/2020 à 12h32 par Le Boy

L’opposition politique ivoirienne veut à tout prix,  empêcher  la candidature d’Alassane Ouattara. La preuve : dans un message laissé sur sa page Facebook,  le président du parti démocrate de Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié, est revenu sur l’appel des partis de  l’opposition  à la désobéissance civile pour éviter un troisième mandat du président Alassane Ouattara.

« Le mot d’ordre, c’est la désobéissance civile. L’arme que nous avons pour vaincre, c’est la désobéissance civile. La désobéissance civile n’est pas l’affrontement armé. C’est l’arme des forts. La désobéissance civile rime avec la non-violence.

C’est avec la désobéissance civile que le président Houphouët-Boigny a conduit l’indépendance de la Côte d’Ivoire en refusant de se soumettre à l’ordre colonial. Et il l’a fait de façon pacifique.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Konan Bédié traite subtilement Alassane Ouattara “d’idiot”

Face à l’adversaire, nous avons les mains nues. Eux, ils ont les microbes, même si nous avons des antibiotiques. Nous devons nous protéger contre les chars, les machettes, les fusils, contre tout ce qui signifie les armes de la mort. Il faut d’abord vivre pour combattre. C’est la désobéissance civile qui a permis à Nelson Mandela de libérer son peuple. A Gandhi d’obtenir l’indépendance de la grande nation de l’Inde. A Martin Luther King d’obtenir la reconnaissance des droits des Noirs aux Etats-Unis. Cette arme est redoutable et irrépressible », a déclaré Bédié.

Il convient de rappeler que la déclaration ci-dessus  intervient à la veille du meeting du Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA) qui donnera le ton de cette désobéissance civile.

Outre l’appel de l’ancien président,  le Secrétaire exécutif en chef du PDCI, Maurice Kakou Guikahué  a exhorté les membres de ladite plateforme de se mobiliser massivement pour le meeting du 10 octobre au stade Félix Houphouët-Boigny. « Vous êtes plus de 40.000. Vous avez le droit de dire non. Votre premier acte, c’est le meeting du 10 octobre au Félicia. Vous seuls, vous pouvez remplir le stade qui compte 35000 places. Vous avez des jeunes de qualité sur lesquels, le président Bédié peut compter », a-t-il lancé.

Lire aussi : Côte d’Ivoire/ Election présidentielle : KKB fait de grosses révélations, ce que Bédié, Affi et Mabri ont décidé aujourd’hui

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 489 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

L’opposition politique ivoirienne veut à tout prix,  empêcher  la candidature d’Alassane Ouattara. La preuve : dans un message laissé sur sa page Facebook,  le président du parti démocrate de Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié, est revenu sur l’appel des partis de  l’opposition  à la désobéissance civile pour éviter un troisième mandat du président Alassane Ouattara.

« Le mot d’ordre, c’est la désobéissance civile. L’arme que nous avons pour vaincre, c’est la désobéissance civile. La désobéissance civile n’est pas l’affrontement armé. C’est l’arme des forts. La désobéissance civile rime avec la non-violence.

C’est avec la désobéissance civile que le président Houphouët-Boigny a conduit l’indépendance de la Côte d’Ivoire en refusant de se soumettre à l’ordre colonial. Et il l’a fait de façon pacifique.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Konan Bédié traite subtilement Alassane Ouattara “d’idiot”

Face à l’adversaire, nous avons les mains nues. Eux, ils ont les microbes, même si nous avons des antibiotiques. Nous devons nous protéger contre les chars, les machettes, les fusils, contre tout ce qui signifie les armes de la mort. Il faut d’abord vivre pour combattre. C’est la désobéissance civile qui a permis à Nelson Mandela de libérer son peuple. A Gandhi d’obtenir l’indépendance de la grande nation de l’Inde. A Martin Luther King d’obtenir la reconnaissance des droits des Noirs aux Etats-Unis. Cette arme est redoutable et irrépressible », a déclaré Bédié.

Il convient de rappeler que la déclaration ci-dessus  intervient à la veille du meeting du Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA) qui donnera le ton de cette désobéissance civile.

Outre l’appel de l’ancien président,  le Secrétaire exécutif en chef du PDCI, Maurice Kakou Guikahué  a exhorté les membres de ladite plateforme de se mobiliser massivement pour le meeting du 10 octobre au stade Félix Houphouët-Boigny. « Vous êtes plus de 40.000. Vous avez le droit de dire non. Votre premier acte, c’est le meeting du 10 octobre au Félicia. Vous seuls, vous pouvez remplir le stade qui compte 35000 places. Vous avez des jeunes de qualité sur lesquels, le président Bédié peut compter », a-t-il lancé.

Lire aussi : Côte d’Ivoire/ Election présidentielle : KKB fait de grosses révélations, ce que Bédié, Affi et Mabri ont décidé aujourd’hui

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 489 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire