Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Burkina Faso : Des civils armés pour lutter contre le terrorisme
20/02/2020 à 20h17 par Fabrice Agblemagnon

Au pays des hommes intègres, des attaques terroristes sont de plus en plus fréquentes. Même l'armée est traitée d'inefficace devant la terreur de ces groupes terroristes. En raison de la multiplication de ces attaques , l'assemblée nationale du Burkina Faso a adopté le 21 janvier une loi autorisant des civils volontaires à rejoindre valablement la lutte contre ce mal.

Le 21 janvier, l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité une loi permettant le recrutement de « volontaires pour la défense de la patrie ». Objectif : former et armer la population, dans certaines localités, pour lutter contre le terrorisme au Burkina Faso, où les massacres de civils ne cessent de se multiplier depuis 2015. En un mois, une centaine de personnes ont été tuées.

Sur le terrain, les forces de défense et de sécurité, sous-équipées, mal formées et trop peu nombreuses, semblent incapables d’enrayer le cycle des violences. Et à dix mois de la présidentielle, le temps presse. « Seule une mobilisation générale des fils et filles de la nation, sans considération de région, d’ethnie, d’opinion politique et de confession religieuse, est à même de vaincre ces meurtriers », soutient le président Roch Marc Christian Kaboré, qui, selon nos informations, mûrissait ce projet de « défense populaire » depuis près d’un an, avant d’en faire l’annonce officielle à la télévision nationale, le 7 novembre, après une attaque d’envergure contre un convoi minier dans l’est du pays.

Selon la loi promulguée le 29 janvier , ces jeunes volontaires seront recrutés dans leur secteur de résidence après l'approbation des populations locales en assemblée générale.
Ils auront pour mission « contribuer, au besoin par la force des armes, à la défense et à la protection des personnes et des biens de leur village ou de leur secteur de résidence », précise le texte. Et, si nécessaire, « jusqu’au sacrifice suprême ».

Lire aussi

https://doingbuzz.com/la-commemoration-de-la-disparition-de-kobe-bryant-sera-payante/

 

Il faut préciser que les autorités burkinabées auraient déjà reçu « de nombreuses candidatures spontanées », assure une source officielle. « Nos militaires n’y arrivent pas, [l’opération française] “Barkhane” non plus, on ne peut compter que sur nous-même maintenant pour sauver le pays ! », lance un Ouagalais prêt à s'engager.

Un groupe local d'autodéfense surnommé les koglweogo fait depuis sa part .

« On doit bien se défendre, l’armée a besoin d’aide. On a déjà tué une cinquantaine de terroristes, la plupart étaient des Peuls », assume un chef koglweogo de la région, affirmant mener « des opérations de ratissage depuis quatre mois déjà ».

Cette force peut bien être une menace potentielle pour l'état. C'est justement ce que pense un chercheur lorsqu'il s'interroge :
« Les autorités auront-elles les moyens de les contrôler ? Et une fois que nous n’aurons plus besoin d’eux, pourra-t-on les démobiliser ? En cette année électorale, ils risquent aussi d’être instrumentalisés à des fins politiques », souligne le politologue Thomas Ouedraogo.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 668 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Le fils de Baye Niasse, Cheikh Bassirou répond sévèrement à Macron

28/10/2020

Le fils...

Le président de la France, Emmanuel Macron,...
Le site d'information Doingbuzz débarque finalement au Sénégal.

28/10/2020

Le site...

Le site d'information Doingbuzz débarque finalement au...
Violences en Côte d’Ivoire : Fatou Bensouda met en garde

28/10/2020

Violences en...

  Le nom de Fatou Bensouda est...
PSG : Thomas Tuchel sur la blessure de Neymar

28/10/2020

PSG :...

La star du PSG, Neymar, a senti...
Émigration clandestine : Mame Goor s’en prend encore à Sonko... Regardez !

28/10/2020

Émigration clandestine...

Lors d’une visité guidée au quai de...
Togo/Pétrolegate : Nouvelles révélations très accablantes

28/10/2020

Togo/Pétrolegate :...

Le Pétrolegate, l’affaire de détournement de fonds...
Alassane Ouattara : "Il est temps que Laurent Gbagbo revienne en Côte d'Ivoire"

28/10/2020

Alassane Ouattara...

Le président ivoirien Alassane Ouattara a accordé...
Côte d'Ivoire : Un article discriminatoire de France 24 vivement critiqué

28/10/2020

Côte d’Ivoire...

Ce mardi 27 octobre 2020 le media...
Franc CFA : Kako Nubukpo recadre sérieusement Nathalie Goulet

28/10/2020

Franc CFA...

Le franc CFA est la monnaie héritée...
Kim Kardashian affole la toile avec ses nouvelles photos en bikini 

28/10/2020

Kim Kardashian...

A l'occasion de son anniversaire de naissance...
Carmen Sama, la veuve de DJ Arafat parle de son prochain mariage

28/10/2020

Carmen Sama,...

Veuve depuis le 12 août  2019, Carmen...
Burkina Faso : Le père du président Roch Kaboré est mort

28/10/2020

Burkina Faso...

Le Burkina Faso en deuil. Le Président...
Alassane Ouattara sur RFI : « je ne peux pas changer la date du scrutin présidentiel »

28/10/2020

Alassane Ouattara...

  Le président ivoirien Alassane Ouattara a remis les pendules...
Guinée : les observateurs de la CEDEAO n'ont pas partagé de grosses sommes

28/10/2020

Guinée :...

Une information circule depuis quelques jours et...
Avant la Présidentielle du 31 octobre/ Gnamien Konan demande pardon à Alassane Ouattara

28/10/2020

Avant la...

Gnamien Konan, en “ex-humble collaborateur” du président...
Réduction des bureaux de vote : la CEI contredit officiellement Ouattara

28/10/2020

Réduction des...

Le Président de la Commission électorale indépendante...
Guinée: nouvelle bataille pour la levée du siège chez Cellou…

28/10/2020

Guinée: nouvelle...

Deux ministères  viennent d'être assignés en justice...
Côte d'Ivoire : scène de guerre à Abengourou et Kotobi, plusieurs blessés par balle enregistrés

28/10/2020

Côte d’Ivoire...

Crise pré-électorale/ Côte d'Ivoire : scène de...
Présidentielle 2020 / Le secteur privé s’engage au côté du candidat Ouattara

28/10/2020

Présidentielle 2020...

Sous la férule de l’initiative citoyenne du...
UN Togo récompense les lauréats de son concours

27/10/2020

UN Togo...

Ce lundi 26 octobre 2020, le concours...

Au pays des hommes intègres, des attaques terroristes sont de plus en plus fréquentes. Même l'armée est traitée d'inefficace devant la terreur de ces groupes terroristes. En raison de la multiplication de ces attaques , l'assemblée nationale du Burkina Faso a adopté le 21 janvier une loi autorisant des civils volontaires à rejoindre valablement la lutte contre ce mal.

Le 21 janvier, l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité une loi permettant le recrutement de « volontaires pour la défense de la patrie ». Objectif : former et armer la population, dans certaines localités, pour lutter contre le terrorisme au Burkina Faso, où les massacres de civils ne cessent de se multiplier depuis 2015. En un mois, une centaine de personnes ont été tuées.

Sur le terrain, les forces de défense et de sécurité, sous-équipées, mal formées et trop peu nombreuses, semblent incapables d’enrayer le cycle des violences. Et à dix mois de la présidentielle, le temps presse. « Seule une mobilisation générale des fils et filles de la nation, sans considération de région, d’ethnie, d’opinion politique et de confession religieuse, est à même de vaincre ces meurtriers », soutient le président Roch Marc Christian Kaboré, qui, selon nos informations, mûrissait ce projet de « défense populaire » depuis près d’un an, avant d’en faire l’annonce officielle à la télévision nationale, le 7 novembre, après une attaque d’envergure contre un convoi minier dans l’est du pays.

Selon la loi promulguée le 29 janvier , ces jeunes volontaires seront recrutés dans leur secteur de résidence après l'approbation des populations locales en assemblée générale.
Ils auront pour mission « contribuer, au besoin par la force des armes, à la défense et à la protection des personnes et des biens de leur village ou de leur secteur de résidence », précise le texte. Et, si nécessaire, « jusqu’au sacrifice suprême ».

Lire aussi

https://doingbuzz.com/la-commemoration-de-la-disparition-de-kobe-bryant-sera-payante/

 

Il faut préciser que les autorités burkinabées auraient déjà reçu « de nombreuses candidatures spontanées », assure une source officielle. « Nos militaires n’y arrivent pas, [l’opération française] “Barkhane” non plus, on ne peut compter que sur nous-même maintenant pour sauver le pays ! », lance un Ouagalais prêt à s'engager.

Un groupe local d'autodéfense surnommé les koglweogo fait depuis sa part .

« On doit bien se défendre, l’armée a besoin d’aide. On a déjà tué une cinquantaine de terroristes, la plupart étaient des Peuls », assume un chef koglweogo de la région, affirmant mener « des opérations de ratissage depuis quatre mois déjà ».

Cette force peut bien être une menace potentielle pour l'état. C'est justement ce que pense un chercheur lorsqu'il s'interroge :
« Les autorités auront-elles les moyens de les contrôler ? Et une fois que nous n’aurons plus besoin d’eux, pourra-t-on les démobiliser ? En cette année électorale, ils risquent aussi d’être instrumentalisés à des fins politiques », souligne le politologue Thomas Ouedraogo.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 668 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire