...

500 Global lance un Bootcamp pour former responsables des meilleurs accélérateurs d’Afrique


Video player

Au cours des deux prochaines années, les responsables des meilleurs accélérateurs d’Afrique recevront une formation dispensée par la société de capital-risque de la Silicon Valley 500 Global et l’organisation allemande de développement économique Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ). L’objectif est de les aider à créer des modèles commerciaux durables ayant un impact significatif dans leurs écosystèmes.

Le programme du Bootcamp for Accelerator Managers (BAM) combinera l’apprentissage par projet et des scénarios du monde réel influencés par l’expertise de 500 Global dans la gestion de plus de 80 programmes d’accélérateurs dans le monde et l’expérience de la GIZ dans la promotion de l’innovation sur le continent.

Lire aussi : OceanHub Africa : 6 startups soucieuses de l’océan sélectionnées pour un accélérateur

L’initiative comprendra la participation de quinze accélérateurs issus des principaux centres numériques, notamment l’Ouganda, l’Égypte, le Ghana, l’Afrique du Sud, le Sénégal, le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Kenya, le Rwanda et la Tanzanie.

Les entrepreneurs en phase de démarrage reçoivent un soutien complet de la part des accélérateurs, y compris une aide pour trouver des capitaux, l’adéquation produit-marché et l’accès aux investisseurs. En tant que startups elles-mêmes, les accélérateurs doivent faire face à un certain nombre de difficultés, telles que des problèmes de liquidités, pour éviter l’échec.

👉Rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

La responsable des opérations africaines de 500 Global, Mareme Dieng, a exprimé sa joie de collaborer avec la GIZ pour donner aux accélérateurs africains les ressources dont ils ont besoin pour promouvoir les entreprises. L’accélérateur 500 Startups, devenu société de capital-risque, a changé de nom pour devenir 500 Global il y a un an.

Lire aussi : Fintech : Six startups africaines sélectionnées pour participer au Programme d’Incubation

Selon 500 Global, les accélérateurs participants ont été choisis en fonction de leur expérience, de leur durée d’activité, de leur position de leader sur leurs marchés, de leurs antécédents et de l’obligation pour certains de leurs anciens élèves d’avoir obtenu des financements complémentaires.

Le 14 novembre, la première cohorte commencera le programme. Après une formation en personne de cinq jours au Kenya, il y aura un programme d’études virtuel d’un an.

→ A LIRE AUSSI : Que retient-on du 1er sommet africain sur la 5G

→ A LIRE AUSSI : 5 meilleurs outils de captures d’écran pour les ordinateurs

→ A LIRE AUSSI : Google Keep : Les 5 meilleures façons de réparer l’absence de synchronisation

--

Quel est ton avis sur doingbuzz en terme de qualités de service?

Consulter son résultat

Loading ... Loading ...
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire