En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3 banner Publicité 3

Transition au Mali : Assimi Goita, rassuré par une décision de la Cour constitutionnelle



 

La Cour constitutionnelle du Mali a rendu une décision le jeudi 25 avril dernier, rejetant la requête de la Référence syndicale des magistrats (REFSYMA) et de l’Association malienne des procureurs et poursuivants (AMPP). Ces deux organisations avaient demandé à la haute juridiction de constater le « vide institutionnel » et la « vacance de la présidence de la transition militaire » au Mali.

Dans son arrêt, la Cour constitutionnelle a jugé la requête « irrecevable », arguant que les associations requérantes, en vertu de l’article 7 nouveau de la Charte de la transition, « n’ont pas qualité à saisir la Cour pour faire constater la vacance de la présidence de la transition ». La Cour a précisé que seule une demande émanant du Premier ministre ou du président du Conseil national de transition (CNT) serait légitime dans ce contexte.

Lire aussi : Niger : Le directeur de L’Enquêteur écroué pour « atteinte à la défense nationale »

Il est à noter que le Premier ministre Choguel Maiga et le président du CNT Malick Diaw sont tous deux favorables au président de la transition, Assimi Goita. Par conséquent, cette décision de la Cour constitutionnelle conforte la position de ce dernier, lui assurant ainsi une continuité sans heurts à la tête de l’État.

images 10 - Transition au Mali : Assimi Goita, rassuré par une décision de la Cour constitutionnelle

La période de transition officielle a pris fin le 26 mars 2024, raison pour laquelle les deux associations ont saisi la Cour constitutionnelle. Cependant, avec ce rejet de leur requête, la stabilité institutionnelle semble assurée pour le président de la transition et son gouvernement.

Cette décision de la Cour constitutionnelle marque un tournant dans la transition politique au Mali, offrant une perspective plus claire pour l’avenir politique du pays.

 

 

Rejoignez DOINGBUZZ PREMIUM

Découvrez un monde de contenus exclusifs et d'opportunités.

Accédez Maintenant

Lancez-vous dans une nouvelle aventure avec DoingBuzz

Découvrez une multitude d'offres d'emploi et de bourses d'études adaptées à votre parcours.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Newsletter

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en premier !