Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Trafic de passeports et séjours Schengen: Le réseau du Point E démantelé
19/11/2020 à 14h51 par La redaction

Ils étaient trois  à travailler dans une « agence de voyage », le restaurant « Le relais » au Point E, qui leur servait de couverture pour se livrer à un trafic de séjour et de passeports dans l’espace Schengen : Le « chef d’agence »  El Hadji M. G qui a été arrêté, et deux femmes en fuite. Il s’agit de la Sénégalaise A. B. et la Congolaise nommée E. I. M  qui sont activement recherchées par les limiers du commissariat du Point-E.

Ce qui a fait tomber ce réseau, c’est  une plainte déposée le 13 novembre dernier par une cliente en colère,  Y. M. qui avait remis 1 250 000 Fcfa à la Congolaise E. I. M., employée du restaurant , dont 50 000 Fcfa pour le test Covid. Les investigations menées par les limiers ont permis de mettre la main sur le chef du trio qui est actuellement placé sous mandat de dépôt, dans le cadre de l’enquête sur un trafic de titres de séjour et de passeports dans l’espace Schengen.

D’après  L’Observateur qui donne l’info dans sa livraison du jour, « l’agence de voyage » confectionnait de fausses cartes de séjour et de faux cachets de plusieurs aéroports (Départ-Arrivée) dont l’Aibd pour des candidats à l’émigration.

Le cerveau du trafic serait Nourou, une femme basée en Turquie,  pays à partir duquel elle fait confectionner les fausses cartes de séjour avant de les envoyer à ses complices à Dakar.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 418 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Ils étaient trois  à travailler dans une « agence de voyage », le restaurant « Le relais » au Point E, qui leur servait de couverture pour se livrer à un trafic de séjour et de passeports dans l’espace Schengen : Le « chef d’agence »  El Hadji M. G qui a été arrêté, et deux femmes en fuite. Il s’agit de la Sénégalaise A. B. et la Congolaise nommée E. I. M  qui sont activement recherchées par les limiers du commissariat du Point-E.

Ce qui a fait tomber ce réseau, c’est  une plainte déposée le 13 novembre dernier par une cliente en colère,  Y. M. qui avait remis 1 250 000 Fcfa à la Congolaise E. I. M., employée du restaurant , dont 50 000 Fcfa pour le test Covid. Les investigations menées par les limiers ont permis de mettre la main sur le chef du trio qui est actuellement placé sous mandat de dépôt, dans le cadre de l’enquête sur un trafic de titres de séjour et de passeports dans l’espace Schengen.

D’après  L’Observateur qui donne l’info dans sa livraison du jour, « l’agence de voyage » confectionnait de fausses cartes de séjour et de faux cachets de plusieurs aéroports (Départ-Arrivée) dont l’Aibd pour des candidats à l’émigration.

Le cerveau du trafic serait Nourou, une femme basée en Turquie,  pays à partir duquel elle fait confectionner les fausses cartes de séjour avant de les envoyer à ses complices à Dakar.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 418 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire