Tiken Jah : « la démocratie en Afrique est remplacée par la famillecratie »


Video player

Dans une interview accordée au journal « jeune Afrique », Tiken Jah Fakoly est revenu sur la situation socio-politique en Afrique surtout la manière dont les pays africains sont gouvernés.

Tiken Jah Fakoly de son vrai nom Doumbia Moussa Fakoly, est un reggaeman de 52 ans qui s’érige comme le porte-parole d’une Afrique plus démocratique. Dans son interview, il a profité pour annoncer la sortie de son nouvel album prévu pour 2022 qui parlera du déclin de la démocratie en Afrique qui est en train d’être remplacée par la « Famillecratie ».

Il a déclaré : « Je compte parler du déclin de la démocratie en Afrique qui est en train d’être remplacée par la ‘famillecratie’. Au Gabon, vous avez le fils d’Omar Bongo Ondimba.

Au Tchad, vous avez celui d’Idriss Déby Itno. Au Togo, celui de Gnassingbé Eyadema. En Côte d’Ivoire, certains se demandent quelles sont les intentions d’Alassane Ouattara à l’égard de son frère cadet. Cette tendance à la succession familiale est très inquiétant ».
Cette déclaration montre que Tiken Jah Fakoly n’a pas perdu de vue ses devoirs patriotiques. Tiken Jah Fakoly, de son vrai nom Doumbia Moussa Fakoly, né le 23 juin 1968 à Odienné en Côte d’Ivoire, est un auteur-compositeur-interprète et chanteur de reggae. Ce chanteur de reggae a toujours dénoncé la dictature africaine à travers ses sons.

L’on se souvient encore du célèbre son « Plus rien ne m’étonne » qui met en lumière la réalité politique sur le continent africain.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire