République démocratique du Congo / Un père a annulé le mariage de sa fille à la mairie le jour J

Au milieu de la cérémonie de la mairie, un père déclare invalide le mariage de sa fille. Le mariage avorté a eu lieu à Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, en République démocratique du Congo, le samedi 20 novembre 2021.

Un père a mis fin au mariage notarié de la fille aînée afin de résoudre un différend familial. Devant les fonctionnaires de l’Etat qui ne sont qu’à quelques minutes de la loi sur le mariage, le bureau de la commune en annexe se trouve une jeune fille qui s’apprête à se marier.Elle a vu son rêve voler en éclats en un clin d’œil.

Selon certaines informations, le père s’est opposé au mariage notarié de sa fille au motif qu’il n’avait pas participé aux préparatifs de l’événement. Par conséquent, il a décidé d’annuler la cérémonie et a promis de se réorganiser à ses frais.

À lire aussi :
Cet engagement rwandais inquiète en République démocratique du Congo

« Elle voulait m’humilier parce qu’elle ne me connaissait pas. Aujourd’hui, elle saura que même si je suis stupide, je suis son père », a-t-il déclaré avec colère aux médias locaux.

La mariée était si bouleversée qu’elle ne pouvait exprimer sa douleur et son insatisfaction qu’avec des larmes. Le plus beau jour de sa vie est devenu un véritable cauchemar. Face au mariage qui venait d’être annulé devant les invités, beaux-parents et autres membres de la famille, elle était tout simplement impuissante.

RD Congo/ Un père annule le mariage de sa fille le jour-J à la mairie

La famille du marié a tenté de raisonner le père de la future mariée, mais en vain. Elle s’est déclarée insatisfaite de toutes les dépenses engagées dans cette cérémonie civile.

 

Les autorités civiles ont appelé toutes les parties à parvenir à un accord avant de se présenter à la commune. Ceci afin d’éviter que cette situation ne se reproduise.

À lire aussi :
République démocratique du Congo : Paul Kagame veut offrir un « village moderne » aux victimes du Nyiragongo

« Ce n’est pas une commune. Si vous voulez l’arranger, vous devez l’arranger avec toute la famille. Ici, concentrons-nous sur les jeunes mariés reconnus par le gouvernement congolais. Cela nous donne une leçon. Les jeunes qui se marient ont besoin de savoir famille dans laquelle ils sont entrés », a-t-il suggéré.

Les autorités civiles ont enfin précisé que c’est la première fois que la Commune annexe annule un mariage civil.

La famille du marié a tenté de raisonner le père de la future mariée, mais en vain. Elle s’est déclarée insatisfaite de toutes les dépenses engagées dans cette cérémonie civile.

 

Les autorités civiles ont appelé toutes les parties à parvenir à un accord avant de se présenter à la commune. Ceci afin d’éviter que cette situation ne se reproduise.

« Ce n’est pas une commune. Si vous voulez l’arranger, vous devez l’arranger avec toute la famille. Ici, concentrons-nous sur les jeunes mariés reconnus par le gouvernement congolais. Cela nous donne une leçon. Les jeunes qui se marient ont besoin de savoir famille dans laquelle ils sont entrés », a-t-il suggéré.

À lire aussi :
Cet engagement rwandais inquiète en République démocratique du Congo

Les autorités civiles ont enfin précisé que c’est la première fois que la Commune annexe annule un mariage civil.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire