Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Mali : l’armée affirme avoir repris Farabougou, assiégé par des jihadistes
23/10/2020 à 23h01 par La redaction

Les forces armées maliennes ont annoncé avoir repris le contrôle de Farabougou, un village du centre du pays qui était assiégé depuis deux semaines par des présumés jihadistes. Assimi Goïta, le vice-président de la transition, dirigeait les opérations.

Depuis deux semaines, la situation des habitants de Farabougou, dans le centre du Mali, était au centre de toutes les attentions. Encerclé par un groupe d’hommes armés présenté comme des jihadistes, ce village situé à environ 400 kilomètres au nord de Bamako était coupé du monde depuis le mardi 6 octobre, lorsqu’un groupe armé a fait irruption lors de la foire hebdomadaire et enlevé une vingtaine de personnes. Les assaillants ont ensuite pris position aux abords du village, bloquant toutes les voies d’accès.

Opération Farabougoukalafia

Le vendredi suivant, un groupe de villageois qui tentaient d’entrer dans Farabougou est tombé dans une embuscade. Cinq personnes ont été tuées et une quinzaine d’autres blessées. « Le village est coupé du pays par les terroristes qui ont bloqué toutes les voies d’accès », témoignait le dimanche 11 octobre le chef de village, Boukary Coulibaly.

Une situation qui a mis à rude épreuve les nouvelles autorités de Bamako, au premier rang desquelles les militaires qui ont mené le coup d’État de Bamako. Dès le lundi 12 octobre, le ministère de la Sécurité affirmait avoir pris des mesures « pour débloquer rapidement la situation ».

Mais l’opération militaire, baptisée « Farabougoukalafia » (ramener la paix à Farabougou, en bambara), n’a été officiellement lancée que le 15 octobre, selon le communiqué des Forces armée maliennes (FAMa) annonçant que Farabougou avait été « libéré » le 22 octobre. La seconde phase de l’opération, qui a conduit à la reprise du contrôle du village par l’armée malienne, a été menée par les forces spéciales, qui ont été acheminées par hélicoptère sur Farabougou « sous contrôle terroriste », précise le communiqué des FAMa.

Assimi Goïta à la manœuvre

L’opération « a été dirigée par le vice-président de la transition, le colonel Assimi Goïta [qui dirige les forces spéciales du centre, NDLR]. Il était accompagné par le commandant du secteur 5 de l’opération Maliko, le colonel Didier Dembélé », précise le communiqué. Le colonel Goïta, à qui la charte de la transition confie la charge des questions de défense et de sécurité, a assuré que l’armée malienne avait « entièrement pris le contrôle de Farabougou ».

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Hamed Bakayoko :"Cette transition est la preuve qu'ils voulaient faire un coup d'État"

16/11/2020

Hamed Bakayoko...

Pour Hamed Bakayoko  Ministre d’Etat, ministre de...
(COVID-19) L’Algérie enregistre un nouveau record d’infections en dépassant la barre des 900 cas

16/11/2020

(COVID-19) L’Algérie...

ACTUALITES ALGER, 16 novembre 2020 (Yeclo avec...
Le Kenya a perdu 8 médecins à cause du COVID-19 en novembre

16/11/2020

Le Kenya...

ACTUALITES NAIROBI, 16 novembre 2020 (Yeclo avec...
Le nombre de cas de COVID-19 au Myanmar dépasse 70.000 et 1.599 décès au total

16/11/2020

Le nombre...

ACTUALITES RANGOUN, 16 novembre 2020 (Yeclo avec...
Violence en Guinée ,Alpha Condé tend la main à l’opposition

16/11/2020

Violence en...

Violence en Guinée : le Président de...
Le dernier rapport d’Amnesty International sur la Côte d’Ivoire qui enfonce Ouattara

16/11/2020

Le dernier...

Amnesty International invite ce 16 novembre 2020,...
Violences à Saioua : les populations invitées à œuvrer pour la paix

16/11/2020

Violences à...

Violences à Saioua : le sous-préfet Baba...
La gendarmerie lance un avis de recherche pour le meurtre d’un gendarme et oublie le jeune Koffi Toussaint décapité à Daoukro

16/11/2020

La gendarmerie...

La gendarmerie a lancé un avis de...
Décapitation du jeune Koffi Toussaint à Daoukro : un cadre du PDCI lance un avis de recherche pour retrouver le meurtrier

16/11/2020

Décapitation du...

Jean-Yves Esso du PDCI, lance un avis...
Côte d’Ivoire / Crise politique : l’international Didier Drogba livre un important message

16/11/2020

Côte d’Ivoire...

Didier Drogba, ancien capitaine de l’Equipe nationale...
Côte d’Ivoire/M’Batto : la grotte de la vierge Marie détruite à Assaouffoué par des individus non identifiés !

16/11/2020

Côte d’Ivoire/M’Batto...

La grotte de la vierge Marie profanée...
Félicitation de Macron à Ouattara/ Soro:” ça serait pire que de l’ingérence”

16/11/2020

Félicitation de...

Avant qu’il se prononce convenablement, Guillaume Soro...
Abdou K. Guèye s'attaque à Oustaz A. Sall: « Il reçoit toujours l'argent de...»

16/11/2020

Abdou K....

Invité de l’émission « Yes Week-end »...
Franklin Nyamsi, conseiller de Soro: “Le Drian est un raciste. Il considère que les Nègres sont des sous-hommes”

16/11/2020

Franklin Nyamsi,...

Franklin Nyamsi, Conseiller Spécial de Guillaume Soro...
Nigeria : un ex-international enlevé par des hommes armés !

16/11/2020

Nigeria :...

Christian Obodo (21 sélections, 4 buts), ancien joueur de...
Michel Larive, député français, sur l’élection de Ouattara: “C’est un coup de force anticonstitutionnel”

16/11/2020

Michel Larive,...

“En dépit des règles constitutionnelles en vigueur...
Soro découvre la lettre complète de Macron à Ouattara et s’écrie: “Féliciter quelqu’un qui vient de violer une Constitution avec plus de 100 morts dont un décapité”

16/11/2020

Soro découvre...

Guillaume Soro a exprimé une énorme déception...
Marichou fait sa premiere apparition après son problème avec Touba (Photos)

16/11/2020

Marichou fait...

Après son histoire de selfie faite à...
Annoncé mort par Rfi, l'ancien président du Sénégal Abdoulaye Wade donne signe de vie

16/11/2020

Annoncé mort...

Annoncé mort par le site de Rfi,...
Émigration clandestine : Considéré mort, il réapparaît au moment de ses funérailles !

16/11/2020

Émigration clandestine...

Cheikh Tidjane Dièye, habitant le village de...

Les forces armées maliennes ont annoncé avoir repris le contrôle de Farabougou, un village du centre du pays qui était assiégé depuis deux semaines par des présumés jihadistes. Assimi Goïta, le vice-président de la transition, dirigeait les opérations.

Depuis deux semaines, la situation des habitants de Farabougou, dans le centre du Mali, était au centre de toutes les attentions. Encerclé par un groupe d’hommes armés présenté comme des jihadistes, ce village situé à environ 400 kilomètres au nord de Bamako était coupé du monde depuis le mardi 6 octobre, lorsqu’un groupe armé a fait irruption lors de la foire hebdomadaire et enlevé une vingtaine de personnes. Les assaillants ont ensuite pris position aux abords du village, bloquant toutes les voies d’accès.

Opération Farabougoukalafia

Le vendredi suivant, un groupe de villageois qui tentaient d’entrer dans Farabougou est tombé dans une embuscade. Cinq personnes ont été tuées et une quinzaine d’autres blessées. « Le village est coupé du pays par les terroristes qui ont bloqué toutes les voies d’accès », témoignait le dimanche 11 octobre le chef de village, Boukary Coulibaly.

Une situation qui a mis à rude épreuve les nouvelles autorités de Bamako, au premier rang desquelles les militaires qui ont mené le coup d’État de Bamako. Dès le lundi 12 octobre, le ministère de la Sécurité affirmait avoir pris des mesures « pour débloquer rapidement la situation ».

Mais l’opération militaire, baptisée « Farabougoukalafia » (ramener la paix à Farabougou, en bambara), n’a été officiellement lancée que le 15 octobre, selon le communiqué des Forces armée maliennes (FAMa) annonçant que Farabougou avait été « libéré » le 22 octobre. La seconde phase de l’opération, qui a conduit à la reprise du contrôle du village par l’armée malienne, a été menée par les forces spéciales, qui ont été acheminées par hélicoptère sur Farabougou « sous contrôle terroriste », précise le communiqué des FAMa.

Assimi Goïta à la manœuvre

L’opération « a été dirigée par le vice-président de la transition, le colonel Assimi Goïta [qui dirige les forces spéciales du centre, NDLR]. Il était accompagné par le commandant du secteur 5 de l’opération Maliko, le colonel Didier Dembélé », précise le communiqué. Le colonel Goïta, à qui la charte de la transition confie la charge des questions de défense et de sécurité, a assuré que l’armée malienne avait « entièrement pris le contrôle de Farabougou ».

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire