En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3 banner Publicité 3

Aharon Haliva : Le chef du renseignement militaire israélien démissionne



Le chef du service de renseignement militaire israélien, le général Aharon Haliva, a présenté sa démission en raison de sa responsabilité dans l’incapacité à empêcher l’attaque sans précédent commise le 7 octobre 2023 par le mouvement islamiste palestinien Hamas en Israël, a annoncé lundi l’armée israélienne.

 Il est le premier responsable israélien, politique ou militaire, à démissionner après l’incursion sanglante des combattants du Hamas, qui a pris Israël par surprise le 7 octobre, jour le plus sanglant de l’histoire de cet État depuis sa création en 1948. Le général Haliva « en coordination avec le chef d’état-major a demandé à être démis de ses fonctions », a indiqué l’armée dans un communiqué.

Lire aussi : Les ex-ministres sommés de rendre leurs maisons et véhicules de fonction au Sénégal

 » Il a été décidé que le général Haliva serait démis de ses fonctions et se retirerait de l’armée, une fois que son successeur serait nommé », a ajouté l’armée, selon l’Agerpres. Le 7 octobre 2023, le Hamas a commis une attaque surprise meurtrière contre l’État d’Israël. (…) Le service de renseignement placé sous mon commandement n’a pas rempli la mission qui lui était confiée », a déclaré Haliva, qui a eu 38 ans de carrière militaire, dans sa lettre de démission publiée par l’armée israélienne. 

97Fb8D3607584685Cfd9A13E1E440712

 » Depuis, je pense toujours à cette journée noire. Jour après jour, nuit après nuit. Je garderai toujours le souvenir de cette terrible douleur », a-t-il ajouté. L’attaque du Hamas du 7 octobre a fait 1.170 morts, pour la plupart des civils, selon un bilan de l’AFP basé sur des chiffres officiels israéliens.

Israël a riposté en lançant une opération militaire dans la bande de Gaza, menée par le Hamas, promettant de détruire le mouvement palestinien, dont les commandos ont enlevé et transporté à Gaza le 7 octobre 250 otages, dont une centaine ont été libérés à la fin d’une trêve de novembre. Les opérations israéliennes dans la bande de Gaza ont fait plus de 34 000 morts, pour la plupart des femmes et des enfants, selon le ministère de la Santé du Hamas.

Rejoignez DOINGBUZZ PREMIUM

Découvrez un monde de contenus exclusifs et d'opportunités.

Accédez Maintenant

Lancez-vous dans une nouvelle aventure avec DoingBuzz

Découvrez une multitude d'offres d'emploi et de bourses d'études adaptées à votre parcours.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Newsletter

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en premier !