Guerre d’Ukraine en direct : un missile tiré par la Biélorussie frappe une zone frontalière…


Video player

« Vers 05H00 (02H00 GMT), la région de Tchernihiv a été bombardée de missiles massifs. Vingt roquettes ont été tirées depuis le territoire biélorusse (et depuis les airs) vers le village de Desna », au visage du livre pointé au commandement nord de l’armée ukrainienne, déclarant qu’il n’y avait « pas de victimes » à ce stade.

10 h 25 : Le drapeau polonais est retiré du monument russe

Les autorités russes ont retiré le drapeau polonais d’un monument érigé en l’honneur de milliers de Polonais massacrés par l’Union soviétique, une décision qui intervient au milieu des tensions entre Moscou et Varsovie au sujet de l’Ukraine. Des historiens et des touristes ont signalé vendredi sur les réseaux sociaux la disparition du drapeau polonais qui flottait auparavant au-dessus du monument de Katyn dans la région de Smolensk, dans l’ouest de la Russie.

Le maire de Smolensk, Andrey Borissov, a confirmé le retrait du drapeau vendredi soir en publiant une photo montrant uniquement la Russie volant à l’entrée du monument. « Il ne peut y avoir de drapeau polonais sur les monuments russes. Même après que les politiciens polonais aient publiquement fait des déclarations anti-russes », a déclaré Andrei Borisov sur son compte VKontakte, le principal réseau social russe. « Je pense que la décision du ministère de la Culture de la Fédération de Russie de retirer le drapeau polonais est correcte. Katyn est un mémorial russe », a-t-il ajouté.

 

9h40 : Quatre blessés dans le bombardement de Yavoriv

Quatre missiles tirés depuis la mer Noire ont touché la base militaire de Yavoriv, ​​blessant quatre personnes, selon le gouverneur de Lviv, Maxim Kozitki. Deux autres missiles ont été interceptés.

9h26 : Près de 35 000 soldats russes tués

Selon le Centre ukrainien des communications stratégiques, l’armée russe a perdu 34 700 soldats, 1 511 chars et 217 avions depuis le début de l’invasion.

 

 

8h55 : Severodonetsk « n’existe plus »Pour l’experte des conflits régionaux et chercheuse ukrainienne Maria Zolkina, Severo Donetsk « n’existe plus ». Après « 121 jours de défense professionnelle incroyable », « il n’est plus possible de s’y cacher et de combattre efficacement ».

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire