Elon Musk porte plainte contre Twitter dans une bataille judiciaire


Video player

Elon Musk a déposé vendredi des plaintes contre Twitter alors qu’il se bat contre le procès de l’entreprise technologique exigeant qu’il soit tenu de respecter son accord de rachat de 44 milliards de dollars.

La contre-poursuite de Musk a été déposée avec une défense juridique contre l’affirmation de Twitter selon laquelle le milliardaire est contractuellement tenu de conclure l’accord qu’il a signé en avril pour acheter Twitter, a déclaré le tribunal de la chancellerie de l’État du Delaware dans un avis.
Le dossier de 164 pages a été soumis comme étant « confidentiel », ce qui signifie que les documents n’étaient pas accessibles au public, indique l’avis.
Cependant, les règles du tribunal exigent que Musk soumette une version publique du dossier avec des secrets commerciaux ou d’autres informations sensibles expurgés.
Un juge a ordonné un procès de cinq jours sur le procès de Twitter contre Musk qui commencera le 17 octobre.
Le patron de Tesla a courtisé le conseil d’administration de Twitter avec une offre de 54,20 $ par action, mais en juillet, il a annoncé qu’il « mettait fin » à leur accord sur des accusations selon lesquelles l’entreprise l’aurait induit en erreur concernant son décompte de faux comptes et de spams.
Twitter, dont le cours de l’action a clôturé à 41,61 dollars vendredi, est resté fidèle à ses estimations concernant les comptes gérés par des « bots » logiciels plutôt que par des personnes, et a fait valoir que Musk invente des excuses pour se retirer du contrat.
La plate-forme de médias sociaux a exhorté les actionnaires à approuver l’accord, fixant un vote sur la fusion au 13 septembre.
« Nous nous engageons à conclure la fusion au prix et aux conditions convenus avec M. Musk », ont déclaré le directeur général de Twitter, Parag Agrawal, et le président du conseil d’administration, Bret Taylor, dans une copie d’une lettre aux investisseurs.
Des milliards de dollars sont en jeu, mais il en va de même pour l’avenir de Twitter, qui, selon Musk, devrait autoriser tout discours légal – une position absolutiste qui a fait craindre que le réseau ne soit utilisé pour inciter à la violence.

Avec AFP

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire