Egypte : une technologie “fait parler” une momie vieille de 3 500 ans


Video player

La technologie moderne a aidé les scientifiques à percer le mystère d’une momie égyptienne vieille de 3 500 ans. Il s’agit d’Amenhotep Ier, souverain de l’Égypte de 1525 à 1504 avant J.-C.

 

La momie a été découverte en 1881 dans l’ancienne ville de Thèbes (l’actuelle Louxor) située sur la rive orientale du Nil, dans le sud de l’Égypte. Au cours des XVIe et XIe siècles avant J.-C., cette ville a servi de capitale aux pharaons à l’apogée de leur pouvoir.

 

La momie était pourtant restée intacte depuis sa découverte, simplement parce que les archéologues estimaient qu’elle était trop parfaitement conservée pour risquer de l’endommager. La dépouille est recouverte d’un masque funéraire et de guirlandes de fleurs colorées. Mais les scientifiques égyptiens ont pu utiliser la tomographie informatisée (CT) tridimensionnelle non invasive pour révéler les secrets d’Amenhotep Ier.

 

Contrairement à la majorité des momies, dans lesquelles les cerveaux sont retirés, les scientifiques ont découvert le cerveau intact. Les images CT suggèrent qu’il ne souffrait d’aucune maladie ou blessure qui aurait pu causer sa mort, qui, selon l’étude, est survenue à l’âge de 35 ans.

 

Les scientifiques ont également découvert qu’Amenhotep Ier présentait une certaine ressemblance avec son père, Ahmose Ier, le fondateur du Nouvel Empire qui est surtout connu pour avoir combattu les Hyksos.

 

Trente amulettes, dont certaines en or, ainsi que 34 perles en or ont été trouvées dans la momie. Cela suggère que, contrairement à la croyance selon laquelle les prêtres des dynasties ultérieures avaient transféré les restes pour les voler, l’étude suggère que les prêtres des 21e et 22e dynasties avaient effectivement préservé les momies.

Avec BFM TV

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Egypte : une technologie "fait parler" une momie vieille de 3 500 ans Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire