Actualités Zimbabwe

Zimbabwe/ Robert Mugabe : bataille juridique autour de sa dépouille

Zimbabwe/ Robert Mugabe : Bataille Juridique Autour De Sa Dépouille

Au Zimbabwe, une polémique concernant la dernière demeure de l’ancien président Robert Mugabe a été ravivée. C’est un magistrat du pays qui mis le feu à la poudre. Il a décidé vendredi que la dépouille de Robert Mugabe devait être exhumée et réinhumée au sanctuaire des héros nationaux dans la capitale. La famille de l’ancien dirigeant s’oppose à se déménagement.

 

Le magistrat zimbabwéen a ainsi ravivé la polémique sur le lieu de repos de l’ancien dirigeant. Tout a commencé en mai lorsqu’un chef traditionnel de la région rurale de Zvimba, où Robert Mugabe a vécu, a ordonné que sa dépouille soit inhumée au sanctuaire de Harare. Dans ce sanctuaire-là, sont enterrés l’élite dirigeante et d’anciens combattants de la guerre d’indépendance du Zimbabwe dans les années 70.

À lire aussi :   Covid-19 au Zimbabwe : les fonctionnaires doivent se faire vacciner ou démissionner

Les trois enfants du président Mugabe ne sont pas du tout d’accord avec la décision du chef coutumier de leur village natal. Ils avaient donc fait appel de la décision auprès du tribunal de première instance de Chinhoyi (ville située 115 kilomètres à l’ouest de Harare). Leur avocat, Fungai Chimwamurombe, a déclaré que la magistrate Ruth Moyo avait rejeté l’affaire.

La magistrate estimait estimant que les enfants de Robert Mugabe n’étaient pas parties à la procédure engagée par le chef de Zvimba et n’avaient donc pas le droit de faire appel. « C’est une décision que nous n’acceptons pas. Je consulte mes clients et ils ont le droit de faire appel », a déclaré l’avocat à Reuters. Les décisions du tribunal de première instance peuvent faire l’objet d’un appel devant la Haute Cour.

À lire aussi :   "Robert Mugabe doit être déterré et inhumé de nouveau dans un monument national"

Zimbabwe/ Robert Mugabe : Bataille Juridique Autour De Sa Dépouille

La volonté de Robert Mugabe

Au Zimbabwe, les chefs ont juridiction sur leurs sujets locaux, mais il est rare qu’ils ordonnent aux familles d’exhumer les corps pour les ré-inhumer. Considéré comme un leader prometteur lors de l’indépendance en 1980, le long règne de Mugabe a divisé les Zimbabwéens.

Les proches de Mugabe s’opposent à sa réinhumation au National Heroes Acre. Ils affirment que l’homme qui a dirigé le Zimbabwe pendant 37 ans jusqu’à son éviction par un coup d’État de l’armée, avait exprimé avant sa mort la crainte que certains de ceux qui l’ont renversé ne cherchent à mener un rituel traditionnel avec certaines parties de son corps.

À lire aussi :   "Robert Mugabe doit être déterré et inhumé de nouveau dans un monument national"

L’avocat Chimwamurombe a déclaré que l’épouse de Robert Mugabe avait séparément demandé une révision de la décision du chef et que l’affaire sera entendue à Chinhoyi le 21 septembre.

--
Publicité 3vision-group

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire