Dépravation au Cameroun : 50 élèves interpellés par la police


Video player

Au Cameroun, un groupe de 50 élèves, filles et garçons, en provenance de divers établissements scolaires à la fois du secteur public et du privé, ont été interpellés par les forces de l’ordre et mis à la disposition du délégué départemental des enseignements secondaires, nous apprend le confrère L-frii.

Ces élèves interpellés selon les informations, se sont retirés à une heure de pause au quartier dit Barombi lieu-dit Water Fall à Kumba pour une séance de partouze agrémentée de stupéfiants notamment d’alcool et drogue. Une pratique qui devient de plus en plus récurrente dans nos sociétés aujourd’hui.

En croire le site d’information, le délégué a par la suite porté les faits et les mis en cause à l’attention du préfet du département. « « Les autorités ont remis les élèves à leurs parents tout en instruisant que l’affaire soit minutieusement suivie et que des sanctions appropriées soient prises à leur encontre », rapporte L-frii.

Lire aussi : Zambie : elle débarque à l’église avec ses enfants pour empêcher son mari de se marier avec une autre femme (vidéo)

Au-delà de ces faits qui  surviennent, l’affaire des vidéos pornographiques au lycée bilingue de Kribi continue de défrayer la chronique Cameroun.

Selon le communiqué de presse, « les différents rapports des conseils de discipline concernés ont été rendus publics lors de la traditionnelle vidéoconférence qui s’est tenue mercredi 3 mars au ministère de l’enseignement secondaire ».

A cet effet, la ministre Nalova Lyonga, a de son côté félicité les responsables des institutions concernées pour leur réaction rapide aux discussions ouvertes pour renforcer l’action disciplinaire au sein des institutions et pour encourager la coopération de l’ensemble de la communauté éducative nationale.

Soigner l’image du pays

L’autre point pris en compte lors de la réunion a été la saisine du ministère des Postes et télécommunications (Minpostel) pour la suppression des vidéos en question qui circulent sur les réseaux sociaux. L’histoire de soigner l’image de ces apprenants dans le futur ainsi que le Cameroun.

Lire aussi : Chine : Meurtre à l’arme blanche de huit écoliers le jour de la rentrée

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire