Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Côte d’Ivoire : Le gouvernement a-t-il écrit à la CPI pour maintenir Gbagbo en prison?
02/12/2019 à 13h21 par Le Boy

 

Devant la Cour pénale internationale (CPI), l’actuel chef d’État ivoirien  Alassane Ouattara a réitéré la volonté du gouvernement de rester neutre dans l’affaire de Laurent Gbagbo.

« Sur la question de la CPI, je pense que c’est tout simplement de l’intoxication. Il n’y a jamais eu de demande du gouvernement ivoirien. Les avocats ivoiriens ont pris une initiative. C’était leur initiative. Nous n’avons jamais été associés à cette initiative des avocats », a affirmé Alassane Ouattara lors de sa conférence de presse au terme de sa visite d'État de quatre jours dans la région du Hambol (Centre-Nord).

Lire aussi :Côte d’Ivoire : Des proches de Guillaume Soro sont dans de beaux draps

« Les questions judiciaires, on ne s’en mêle pas. On vous l’a dit. On le répète, c’est un procès qui est en cours. Il n’y a pas de raisons que le gouvernement s’en mêle pour dire  "faites ceci, faites cela". C’est purement de l’intoxication », a-t-il martelé.

Après près de huit ans de détention à la CPI pour son implication présumée dans la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011 qui a fait officiellement 3000 morts, l’ancien président Laurent Gbagbo est en liberté conditionnelle à Bruxelles, en Belgique (en attendant la fin de la procédure à son encontre).

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 458 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

 

Devant la Cour pénale internationale (CPI), l’actuel chef d’État ivoirien  Alassane Ouattara a réitéré la volonté du gouvernement de rester neutre dans l’affaire de Laurent Gbagbo.

« Sur la question de la CPI, je pense que c’est tout simplement de l’intoxication. Il n’y a jamais eu de demande du gouvernement ivoirien. Les avocats ivoiriens ont pris une initiative. C’était leur initiative. Nous n’avons jamais été associés à cette initiative des avocats », a affirmé Alassane Ouattara lors de sa conférence de presse au terme de sa visite d'État de quatre jours dans la région du Hambol (Centre-Nord).

Lire aussi :Côte d’Ivoire : Des proches de Guillaume Soro sont dans de beaux draps

« Les questions judiciaires, on ne s’en mêle pas. On vous l’a dit. On le répète, c’est un procès qui est en cours. Il n’y a pas de raisons que le gouvernement s’en mêle pour dire  "faites ceci, faites cela". C’est purement de l’intoxication », a-t-il martelé.

Après près de huit ans de détention à la CPI pour son implication présumée dans la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011 qui a fait officiellement 3000 morts, l’ancien président Laurent Gbagbo est en liberté conditionnelle à Bruxelles, en Belgique (en attendant la fin de la procédure à son encontre).

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 458 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire