Afrique du sud: Le nouveau variant du Covid-19 déclenche une panique mondiale

Une nouvelle variante du coronavirus découverte par un groupe de scientifiques en Afrique du Sud a suscité des inquiétudes quant à l’accélération de l’épidémie mondiale de Covid-19.

En raison de son grand nombre de mutations, il peut être plus contagieux et risquer d’affaiblir la stratégie vaccinale mondiale.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) juge cette nouvelle évolution préoccupante et tiendra une réunion ce vendredi pour déterminer le degré de dangerosité.

Des scientifiques sud-africains ont annoncé jeudi avoir découvert une nouvelle variante de Covid-19 appelée B.1.1.529 qui semble être extrêmement contagieuse et qui aurait de multiples mutations pouvant le rendre résistant aux vaccins existants.

Cette nouvelle souche sera capable de produire au moins 10 mutations, alors que la variante Delta n’a que deux mutations.

Selon les données publiées par l’Institut national des maladies transmissibles d’Afrique du Sud (NICD), les pays d’Afrique australe ont signalé 22 cas, dont la plupart sont des jeunes.

Le Botswana a signalé d’autres cas, et Hong Kong a également enregistré un cas, une personne qui est revenue d’un voyage en Afrique du Sud. « Le nombre de cas détectés et le pourcentage de tests positifs augmentent rapidement » a déclaré le NICD.

La diffusion de cette nouvelle variante semble vertigineuse. L’Afrique du Sud a enregistré environ 500 cas par jour depuis début octobre, et cette semaine est tombée à une moyenne de 3 000 cas par jour.

« Ce qui nous préoccupe, c’est que ce variant pourrait non seulement avoir une capacité de transmission accrue, mais aussi être capable de contourner certaines parties de notre système immunitaire », a déclaré le professeur Richard Lessells de l’équipe de recherche sud-africaine.

En réponse, le Royaume-Uni a suspendu tous les vols en provenance d’Afrique du Sud, de Namibie, du Lesotho, d’Eswatini, du Zimbabwe et du Botswana, et d’autres pays devraient rapidement emboîter le pas dans les prochaines heures.

Cependant, la découverte d’une mutation chez un passager sud-africain à Hong Kong a fait craindre qu’il ne soit trop tard pour fermer la frontière. Le vent de panique a affecté les bourses stagnantes en raison des craintes que “le virus ne revienne en Asie”.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire