Algérie : Un général accusé d’avoir fourni des informations secrètes au Maroc

Un général algérien de l’armée nationale a été accusé d’avoir fourni des informations confidentielles et a été démis de ses fonctions.

Les jours sombres de ce fonctionnaire approchent et il pourrait se présenter devant le juge avec de graves charges contre lui.

La langue se délie, tout montre que le général algérien Mohamed Kaidi l’ancien chef du département de préparation à l’emploi de l’état-major de l’armée du pays d’Afrique du Nord, risque de passer quelques jours dans le noir.

Le responsable a été accusé d’avoir fourni au Maroc des photos de camps militaires algériens près de la frontière marocaine. Informations rapportés par le journal algérien.

À lire aussi :
Côte d'ivoire : INSIGN Recrute Un Directeur général adjoint / Business Developer H/F

Il a aussi indiqué que ces transferts de fichiers ont été effectués via l’application Tik-Tok. Selon les médias algériens, c’est précisément à cause de ces faits que le général Said Chengriha, chef d’état-major de l’armée algérienne, a démis de ses fonctions le général Mohamed Kaidi.

Une cabale et un moyen d’augmenter la facture au Maroc ? Rien n’est incertain.

En tout état de cause, le général Mohamed Kaidi a été limogé et remplacé par le général Hasnat Belkacem à la tête du département de l’emploi et de la préparation de l’état-major de l’armée.

À lire aussi :
Qui est réellement Moulay El Hassan, prochain roi du Maroc et fils de Mohammed VI ?

Cependant, les outils utilisés ont posé problème, notamment au Maroc, où des problèmes ont surgi et des prédictions ont été faites, notamment dans les médias.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire