Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Tchad : l’opposition appelle au cessez-le-feu en faveur du dialogue
3Vision-Group
19/04/2021 à 06h00 par Amah Joah

La situation sociopolitique qui prévaut sur le territoire tchadien inquiète tout quidam. La tension qui ne cesse d’accroître à fait réagir des partis politiques de l’opposition, des leaders de la société civile et des syndicats et artistes. Par le biais d’une déclaration conjointe, ils ont appelé au cessez-le-feu pour instaurer un climat pouvant conduire à un dialogue national inclusif.

 

La crise tchadienne devient on ne peut plus alarmante. Des formations politiques issues de l’opposition se sont jointes à des leaders de la société civile, syndicats et artistes pour mettre fin à cette situation chaotique. Ils exigent, à travers une déclaration conjointe, un cessez-le-feu sur l’ensemble du territoire national tchadien afin de favoriser le dialogue.

Lire aussi : Présidentielle au Tchad : Idriss Deby Itno largement en tête

Dans leur adresse aux belligérants de cette crise, ils ont affirmé que le « boycott massif » du scrutin électoral doit conduire à la « nullité de l’élection présidentielle du 11 avril » ouvrant « automatiquement la voie à une transition politique dès le 8 août 2021 ». Les auteurs de cette déclaration, ont également invité « les forces vives à sursoir à leurs actions en attendant une déclaration solennelle d’adhésion du président Idriss Deby Itno le 25 avril 2021 au plus tard, au risque d’organiser des manifestations de masse ».

 

Aux institutions partenaires du Tchad, ils leur lancent un appel à « cesser tout soutien à un camp contre un autre pour être plutôt des facilitateurs qui doivent aider le peuple tchadien à concrétiser ce dialogue politique inclusif pour jeter les bases nouvelles d’un Tchad démocratique, résolument engagé vers un meilleur avenir pour tous ses citoyens ».

Lire aussi : Bénin : Kemi Seba dénonce les « dérives » du régime Talon et tacle l’opposition

Il est à rappeler que l’opposition ne reconnait pas la réélection du président sortant, Idriss Deby. Depuis le 11 avril, l’armée fait face à une résistance des colonnes rebelles en provenance de la Libye ayant fait une incursion au Tchad. Ce samedi 17 avril, des affrontements ont opposé les forces vives au nord de la province du Kanem.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 452 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

La situation sociopolitique qui prévaut sur le territoire tchadien inquiète tout quidam. La tension qui ne cesse d’accroître à fait réagir des partis politiques de l’opposition, des leaders de la société civile et des syndicats et artistes. Par le biais d’une déclaration conjointe, ils ont appelé au cessez-le-feu pour instaurer un climat pouvant conduire à un dialogue national inclusif.

 

La crise tchadienne devient on ne peut plus alarmante. Des formations politiques issues de l’opposition se sont jointes à des leaders de la société civile, syndicats et artistes pour mettre fin à cette situation chaotique. Ils exigent, à travers une déclaration conjointe, un cessez-le-feu sur l’ensemble du territoire national tchadien afin de favoriser le dialogue.

Lire aussi : Présidentielle au Tchad : Idriss Deby Itno largement en tête

Dans leur adresse aux belligérants de cette crise, ils ont affirmé que le « boycott massif » du scrutin électoral doit conduire à la « nullité de l’élection présidentielle du 11 avril » ouvrant « automatiquement la voie à une transition politique dès le 8 août 2021 ». Les auteurs de cette déclaration, ont également invité « les forces vives à sursoir à leurs actions en attendant une déclaration solennelle d’adhésion du président Idriss Deby Itno le 25 avril 2021 au plus tard, au risque d’organiser des manifestations de masse ».

 

Aux institutions partenaires du Tchad, ils leur lancent un appel à « cesser tout soutien à un camp contre un autre pour être plutôt des facilitateurs qui doivent aider le peuple tchadien à concrétiser ce dialogue politique inclusif pour jeter les bases nouvelles d’un Tchad démocratique, résolument engagé vers un meilleur avenir pour tous ses citoyens ».

Lire aussi : Bénin : Kemi Seba dénonce les « dérives » du régime Talon et tacle l’opposition

Il est à rappeler que l’opposition ne reconnait pas la réélection du président sortant, Idriss Deby. Depuis le 11 avril, l’armée fait face à une résistance des colonnes rebelles en provenance de la Libye ayant fait une incursion au Tchad. Ce samedi 17 avril, des affrontements ont opposé les forces vives au nord de la province du Kanem.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 452 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire