Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Nigeria : 8 personnes tués sur un site minier à Jos South
3Vision-Group
13/04/2021 à 09h53 par La redaction

Le Nigeria fait face à une recrudescence de violences, ces dernières semaines, avec des attaques sporadiques dans plusieurs villes à travers le pays. Des hommes armés non-identifiés auraient tué 8 personnes, lors d’une attaque contre un site minier, dans l’État du Plateau. L’attaque, qui a eu lieu dans la nuit de vendredi soir à samedi, a mis toute la communauté en émoi.

En proie à une guerre farouche contre le terrorisme dans son septentrion, mais également du banditisme à grande échelle, le Nigeria est soumis à une rude épreuve ces dernières semaines, à cause de plusieurs attaques dans certaines de ses villes. La nuit de vendredi à samedi, des hommes armés ont tué 8 personnes lors d’une attaque contre un site minier à Shawalan Kuru, dans la région du gouvernorat local de Jos South, dans l’État du Plateau. Les cadavres ont été remis à leurs proches, après la visite sur le site du chef du conseil de Jos Sud, l’honorable Emmanuel Jang.

Le commissaire adjoint du plateau de la police, Tafida, qui représentait son supérieur hiérarchique, a exprimé ses condoléances à tout le peuple de Jos Sud, en particulier la communauté Kuru. Il a appelé au calme et à la coopération entre eux et leur a conseillé de ne pas se faire justice eux-mêmes. Tafida a promis de travailler avec leurs dirigeants pour mener des enquêtes discrètes en vue d’arrêter les auteurs.

Pendant ce temps, le gouverneur du Plateau,Simon Lalong, a confirmé le meurtre de 8 mineurs dans une déclaration à la presse de son directeur des affaires publiques, le Dr Makut Macham, samedi à Jos, décrivant l’incident comme une tentative de déstabilisation de l’État. Il a fait savoir que l’objectif des criminels était d’installer la peur dans l’État, sans oublier de mettre en garde les auteurs de telles attaques contre des innocents.

Lalong a ordonné aux forces de sécurité de traquer les auteurs de cet acte odieux. Soulignant que la présence d’« hommes armés non-identifiés » ne serait plus tolérée, il a également chargé les résidents d’aider les forces de l’ordre à recueillir des renseignements sur les activités criminelles.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 452 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

Le Nigeria fait face à une recrudescence de violences, ces dernières semaines, avec des attaques sporadiques dans plusieurs villes à travers le pays. Des hommes armés non-identifiés auraient tué 8 personnes, lors d’une attaque contre un site minier, dans l’État du Plateau. L’attaque, qui a eu lieu dans la nuit de vendredi soir à samedi, a mis toute la communauté en émoi.

En proie à une guerre farouche contre le terrorisme dans son septentrion, mais également du banditisme à grande échelle, le Nigeria est soumis à une rude épreuve ces dernières semaines, à cause de plusieurs attaques dans certaines de ses villes. La nuit de vendredi à samedi, des hommes armés ont tué 8 personnes lors d’une attaque contre un site minier à Shawalan Kuru, dans la région du gouvernorat local de Jos South, dans l’État du Plateau. Les cadavres ont été remis à leurs proches, après la visite sur le site du chef du conseil de Jos Sud, l’honorable Emmanuel Jang.

Le commissaire adjoint du plateau de la police, Tafida, qui représentait son supérieur hiérarchique, a exprimé ses condoléances à tout le peuple de Jos Sud, en particulier la communauté Kuru. Il a appelé au calme et à la coopération entre eux et leur a conseillé de ne pas se faire justice eux-mêmes. Tafida a promis de travailler avec leurs dirigeants pour mener des enquêtes discrètes en vue d’arrêter les auteurs.

Pendant ce temps, le gouverneur du Plateau,Simon Lalong, a confirmé le meurtre de 8 mineurs dans une déclaration à la presse de son directeur des affaires publiques, le Dr Makut Macham, samedi à Jos, décrivant l’incident comme une tentative de déstabilisation de l’État. Il a fait savoir que l’objectif des criminels était d’installer la peur dans l’État, sans oublier de mettre en garde les auteurs de telles attaques contre des innocents.

Lalong a ordonné aux forces de sécurité de traquer les auteurs de cet acte odieux. Soulignant que la présence d’« hommes armés non-identifiés » ne serait plus tolérée, il a également chargé les résidents d’aider les forces de l’ordre à recueillir des renseignements sur les activités criminelles.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 452 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire