Actualités

Mozambique: voici comment les gardiennes de prison forcent les détenues à se prostituer

Mozambique: Voici Comment Les Gardiennes De Prison Forcent Les Détenues À Se Prostituer

Les gardiennes d’une prison pour femmes au Mozambique obligent les détenues à se prostituer, selon une organisation anticorruption, Centre for Public Integrity (CIP).

L’organisation affirme que depuis des années, les gardiennes de la prison pour femmes de Ndlavela, dans la capitale, Maputo, emmènent les détenues contraintes à la prostitution dans des auberges voisins où « elles sont traitées comme des marchandises et ont un prix. »

Selon le CIP, les gardiennes de prison négocient à l’avance le montant que les clients (généralement des personnes fortunées) paieront et la durée des services sexuels. Les gardiennes peuvent recevoir entre 48 et 484 dollars pour chaque détenue.

« Bien qu’il soit plus courant que les détenues sortent la nuit et pendant les week-ends ou les vacances, certaines peuvent même être emmenées en plein jour et au milieu de la semaine », indique le CIP, dont les enquêteurs se sont fait passer pour des clients intéressés par les services sexuels des détenues.

À lire aussi :   Beach Soccer : Mozambique / Maroc, un choc de titans

Pendant environ six mois, les journalistes d’investigation sous couverture ont pu parler avec des détenues qui ont déclaré être forcées à avoir des relations sexuelles plusieurs fois par semaine.

« Je sors deux ou trois fois par semaine… Je ne me repose que lorsque j’ai mes règles », a déclaré une victime.

Les détenues qui refusent de s’adonner à cette pratique sont battues ou punies. D’autres sont violées par leurs geôliers, et beaucoup finissent à l’hôpital, selon le rapport.

👀Intégrez automatiquement au groupe whatsapp pour recevoir les liens des actualités

Toutes les détenues ne sont pas concernées. « Seules les plus vulnérables » car « celles qui ont le soutien de leur famille ne l’acceptent pas, elles n’en ont pas besoin », a déclaré l’une des victimes à l’organisation. Une détenue a déclaré avoir déjà tenté de se suicider parce qu’elle a été forcée « d’avoir des relations sexuelles avec plus de trois inconnus par jour. »

Malgré les visites régulières des prisons par diverses organisations religieuses et des inspecteurs du bureau du procureur général, les détenues contraintes à cette pratique ne peuvent pas parler de leur situation. « Nous vivions sous une surveillance constante. Les gardes sont toujours là », a déclaré un ancienne détenue.

Le CIP a envoyé son rapport et ses preuves aux autorités et est prêt à coopérer à toute enquête officielle sur le scandale.

À lire aussi :   1000 soldats et policiers rwandais pour renforcer la lutte anti-terroriste au Mozambique

« Ce que nous espérons, c’est qu’à l’issue de cette enquête, il sera possible au ministère public d’identifier les personnes impliquées et qu’elles soient tenues pour responsables, afin de mettre un terme à cette exploitation répréhensible et odieuse », a déclaré Borges Nhamire, membre de l’organisation.

Crédit photo :

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

🚨DOINGBUZZ ACTUALITE NEW Pour offres d'emploi 👉🏾 -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun  Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Cliquer ici 👆

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!😍 ACTUALITE via Telegram 😍 Offre d'emploi via Telegram .

-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

--
À lire aussi :   Beach Soccer : Mozambique / Maroc, un choc de titans
Pages Social Media Coaching

Laisser votre commentaire