Inondations en Afrique du Sud : les sauveteurs continuent de rechercher les disparus


Video player

 

La police, l’armée et les sauveteurs volontaires ont intensifié, vendredi, la recherche de dizaines de personnes toujours portées disparues cinq jours après la tempête la plus meurtrière qui a frappé la ville côtière sud-africaine de Durban de mémoire d’homme alors que le nombre de morts s’élevait à près de 400.

Une semaine après que des pluies sans précédent ont frappé la province sud-africaine du Kwazulu natal, l’heure est au deuil.
Les survivants des inondations apprennent chaque jour qu’ils ont perdu une sœur, un père, une mère ou des enfants. Dans la ville de Durban et ses environs, près de 400 corps ont été récupérés. Cependant, le nombre de personnes portées disparues est toujours en cours de décompte.
La deuxième province la plus peuplée d’Afrique du Sud a perdu 4 000 de ses maisons à cause de glissements de terrain, de coulées de boue et d’inondations. Plus de 13 000 autres ont été endommagés.
Les équipes d’opérations de sauvetage et les familles cherchent des réponses là où il y avait des maisons. Pour beaucoup, comme Mesuli Shandu, l’horrible spectacle est encore surréaliste : « Je pensais que c’était un rêve, peut-être que quelqu’un me pincerait et dirait que c’était un rêve, réveille-toi. Mais quand je vois tous les sauveteurs et les chiens à la recherche de leurs corps, je ne sais plus quoi croire. »

Recherche désespérée de survivants
A travers le sol sablonneux, les bénévoles n’épargnent rien. Ils travaillent sans relâche sous les yeux des sinistrés tantôt pleins d’espoir tantôt désespérés. En effet, les ruines impassibles rendent plus difficile pour les chiens de capter une odeur et le service météorologique sud-africain a émis un avertissement le week-end de Pâques contre les orages et les inondations.
Dumisani Kahnyile, un habitant n’est pas optimiste : « Nous avons enfin l’équipe de secours à portée ici, mais vu la pluie qui revient, ils vont être perturbés par la pluie, et puis il n’y aura pas de recherche pour aller plus loin. »
L’armée aide aux opérations de sauvetage et des organisations comme Rescue South Africa ont également envoyé sur les sites des dizaines de volontaires.
Vendredi, une flotte de voitures et d’hélicoptères transportant des experts de la police a parcouru une vallée de l’ouest de Durban. Dans une course contre la montre, la recherche désespérée de survivants se poursuit. Plus de 4 000 policiers ont été déployés pour aider aux efforts de secours et maintenir la loi et l’ordre malgré les rapports de pillages sporadiques.
Les inondations ont touché près de 41 000 personnes et laissé une traînée de destruction. Le président Ramaphosa a déclaré la région en état de catastrophe pour débloquer des fonds de secours.

[newsletter_form]
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire