Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Incendie du domicile d’Affi / Il accuse ” les miliciens du régime entretenus par le petit frère du chef de l’Etat”
3Vision-Group
19/10/2020 à 09h53 par La redaction

Le Premier Ministre Pascal Affi N’guessan a désigné le 18 octobre 2020, ceux qu’il soupçonne d’être à l’origine de l’incendie de son domicile dans sa ville natale de Bongouanou. Il s’agit selon lui des ” miliciens entretenus par Téné Birahima Ouattara, le frère cadet du chef de l’État.

” J’indique qu’il s’agit de miliciens du régime qui sont entretenus par le petit frère du chef de l’État et qui seraient regroupés à l’hôtel Sebroko ( à Abidjan) et qui sont mis en mission pour agresser les leaders de l’opposition qui gênent le régime. Ils fonctionnent un peu comme des escadrons de la mort. Ce sont ceux-là qui ont été dépêchés” a affirmé Affi devant plusieurs journalistes.

Avant l’attaque, le candidat du FPI a dit avoir ” été informé très tôt le matin avant le levée du jour de ce qu’ils étaient en mouvement et qu’il fallait qu’on prenne des dispositions. Mais malheureusement, nos camarades n’ont pas été suffisamment alertes. Donc, nous avions l’information“.

“Certains pensaient que ce serait ici à Abidjan, mais ils ont choisi d’aller au village. Même si des jeunes se sont associés à eux, c’est d’abord des miliciens partis d’Abidjan”, a-t-il ajouté.

Pour Affi N’guessan, il n’y a plus de doutes à se faire sur les individus qui sèment la terreur lors des manifestations de l’opposition dans plusieurs localités ivoiriennes. ” C’est eux qui sévissent dans toutes les régions chaque fois que l’opposition manifeste pacifiquement et qui vont créer des troubles“, accuse Affi.

Au regard de ce qu’il lui est arrivé, Affi estime que le pouvoir Ouattarac’est un régime qui a dépassé le stade du fonctionnement régulier de l’État et qui est maintenant dans un régime de tyrannie, de despotisme, de harcèlement de l’opposition”.

Prenant le monde à témoin, il a fait savoir “qu’il est bon que l’opinion internationale note cela. Ces deux morts sont à mettre au passif de monsieur Alassane Ouattara, dans sa volonté de tyranniser le peuple et de lui imposer sa domination à l’occasion de cette parodie d’élection”.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 451 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

Le Premier Ministre Pascal Affi N’guessan a désigné le 18 octobre 2020, ceux qu’il soupçonne d’être à l’origine de l’incendie de son domicile dans sa ville natale de Bongouanou. Il s’agit selon lui des ” miliciens entretenus par Téné Birahima Ouattara, le frère cadet du chef de l’État.

” J’indique qu’il s’agit de miliciens du régime qui sont entretenus par le petit frère du chef de l’État et qui seraient regroupés à l’hôtel Sebroko ( à Abidjan) et qui sont mis en mission pour agresser les leaders de l’opposition qui gênent le régime. Ils fonctionnent un peu comme des escadrons de la mort. Ce sont ceux-là qui ont été dépêchés” a affirmé Affi devant plusieurs journalistes.

Avant l’attaque, le candidat du FPI a dit avoir ” été informé très tôt le matin avant le levée du jour de ce qu’ils étaient en mouvement et qu’il fallait qu’on prenne des dispositions. Mais malheureusement, nos camarades n’ont pas été suffisamment alertes. Donc, nous avions l’information“.

“Certains pensaient que ce serait ici à Abidjan, mais ils ont choisi d’aller au village. Même si des jeunes se sont associés à eux, c’est d’abord des miliciens partis d’Abidjan”, a-t-il ajouté.

Pour Affi N’guessan, il n’y a plus de doutes à se faire sur les individus qui sèment la terreur lors des manifestations de l’opposition dans plusieurs localités ivoiriennes. ” C’est eux qui sévissent dans toutes les régions chaque fois que l’opposition manifeste pacifiquement et qui vont créer des troubles“, accuse Affi.

Au regard de ce qu’il lui est arrivé, Affi estime que le pouvoir Ouattarac’est un régime qui a dépassé le stade du fonctionnement régulier de l’État et qui est maintenant dans un régime de tyrannie, de despotisme, de harcèlement de l’opposition”.

Prenant le monde à témoin, il a fait savoir “qu’il est bon que l’opinion internationale note cela. Ces deux morts sont à mettre au passif de monsieur Alassane Ouattara, dans sa volonté de tyranniser le peuple et de lui imposer sa domination à l’occasion de cette parodie d’élection”.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 451 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire