Coup d’Etat en Guinée : des sanctions individuelles contre les putschistes

Les quinze (15) États membres de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont suspendu la Guinée de leurs instances. Et ce n’est pas fini. La Cédéao va également sanctionner individuellement les auteurs du putsch qui a renversé le président Alpha Condé le 5 septembre dernier.

À lire aussi :
Visa/ l'ambassade de Guinée donne une réplique à la France

Réunis mercredi à Accra au Ghana, les dirigeants d’Afrique de l’Ouest ont décidé de geler les avoirs financiers des membres de la junte militaire et des membres de leurs familles, te de leur imposer des interdictions de voyager.

Ils « ont insisté pour que la transition (militaire) soit très courte », a déclaré à la presse le président de la Commission de la Cédéao, Jean-Claude Kassi Brou. Elle « ne devrait pas durer plus de six mois. Dans six mois, il faudrait organiser des élections. »

À lire aussi :
IBK à la CEDEAO : «Je ne retournerai pas aux affaires »

La Cédéao avait déjà suspendu la semaine dernière la Guinée de ses instances et dépêché le 10 septembre à Conakry une mission qui a pu rencontrer le chef des putschistes, le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, ainsi que M. Condé renversé et arrêté cinq jours auparavant.

À lire aussi :
Alpha Condé s'écroule en pleine campagne ( photos)

Avec France 24

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire