togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Projet d’aciérie : Le Nigeria s’en remet à une société Russe

Projet D'Aciérie : Le Nigeria S'En Remet À Une Société Russe

Au début du mois de mars, une délégation nigériane dirigée par le ministre des Affaires étrangères, Yusuf Maitama Tuggar, a effectué une visite à Moscou pour discuter des relations bilatérales avec la Russie. Cette rencontre a été marquée par l’enthousiasme de Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, qui a qualifié le Nigeria de « partenaire prioritaire de la Russie sur le continent africain ».

Dans le cadre de ces discussions fructueuses, le Nigeria a annoncé son intention de relancer le projet d’aciérie dans la ville d’Ajaokuta, en partenariat avec une entreprise russe. Le ministère de l’Information et de l’Orientation nationale a confirmé que des négociations étaient en cours avec une société russe, marquant ainsi un pas important vers la revitalisation de l’industrie sidérurgique nigériane.

Lire aussi : Alhadji Kanja Sesay : Le ministre de l’énergie de la Sierra Leone démissionne

Lors d’une réunion jeudi dernier, le ministre nigérian du Développement de l’acier, Shuaibu Abubakar Audu, a rencontré des représentants de la société russe Tyazhpromexport (TPE), ainsi que des responsables de la société nigériane Ajaokuta Steel Company (ASCL). L’objectif principal de cette rencontre était d’élaborer un plan concret pour relancer le projet d’usine dans les plus brefs délais, en accord avec le « Programme de l’espoir renouvelé » du président nigérian Bola Tinubu.

Acier Propre Ssab

Sergey Egorov, directeur général de TPE, a exprimé l’engagement de son entreprise à soutenir cette initiative. Il a déclaré : « Nous sommes venus avec nos experts techniques et sommes très impressionnés par l’état actuel de l’aciérie d’Ajaokuta. Nous ferions un audit technique complet de l’usine et prendrions ensuite une décision finale. Nous sommes heureux de participer à la réanimation de l’usine sidérurgique au profit des Nigérians ».

En outre, le ministre nigérian a souligné son intention de se rendre à Moscou à l’invitation de TPE pour poursuivre les discussions sur le financement nécessaire à la relance de l’usine, évalué à 2 milliards de dollars. Il a également souligné l’importance stratégique de ce projet pour l’industrialisation du Nigeria.

Cette collaboration entre le Nigeria et la Russie dans le secteur sidérurgique représente une opportunité significative pour le développement économique et industriel du Nigeria. Elle témoigne de la volonté des deux nations de renforcer leurs liens bilatéraux et de promouvoir une croissance économique mutuellement bénéfique.