En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3 banner Publicité 3

France : Éric Zemmour aurait agressé une femme lors d’un déplacement en Corse (vidéo)



Ce samedi 4 mai, lors de sa visite sur un marché à Ajaccio dans le cadre de la campagne pour les élections européennes, Éric Zemmour, président du parti Reconquête, a été confronté à une manifestation hostile. Selon des rapports de médias locaux, une quinzaine voire une trentaine de militants de gauche, notamment du Parti communiste et de la CGT, étaient présents pour accueillir le polémiste d’extrême droite.

Des insultes telles que « Fascisti fora », « dégage », ou encore « la Corse n’est pas à toi » ont fusé à son arrivée, accompagnées de jets d’œufs. Une femme appartenant au groupe de manifestants aurait lancé un œuf en direction de Zemmour, déclenchant une altercation. Selon les informations de Corse Matin, Zemmour aurait réagi en assénant un coup à la femme, dans ce qui semble être une réaction défensive.

Lire aussi : RDC : Des députés font l’objet d’une enquête pour corruption

« Il faut arrêter avec les extensions institutionnelles qui ne veulent rien dire, estime-t-il. Les compétences qu’on donne aujourd’hui à la Collectivité de Corse, l’exécutif insulaire ne s’en sert même pas de toutes. Moi je crois qu’il faut un combat culturel. Il faut arrêter de parler d’institutions. Le combat important c’est le combat identitaire, car l’identité corse est menacée, comme l’identité française. »

BZO5TVSWJFCUHENB2M73GZU644 - France : Éric Zemmour aurait agressé une femme lors d'un déplacement en Corse (vidéo)

Dans la suite de cet incident, Éric Zemmour a qualifié les manifestants de « imbéciles violents » tout en affirmant que cela ne l’intimidait pas. Il a également annoncé son intention de déposer plainte contre les individus qu’il qualifie d' »ultragauche ».

Dans une déclaration à l’AFP, le procureur d’Ajaccio, Nicolas Septe, a confirmé l’ouverture d’une enquête pour « violences en réunion avec arme ». Les autorités sont chargées de déterminer les responsables des attaques contre Zemmour. Cependant, aucune plainte n’a encore été déposée concernant le coup présumé porté par Zemmour en retour.

Rejoignez DOINGBUZZ PREMIUM

Découvrez un monde de contenus exclusifs et d'opportunités.

Accédez Maintenant

Lancez-vous dans une nouvelle aventure avec DoingBuzz

Découvrez une multitude d'offres d'emploi et de bourses d'études adaptées à votre parcours.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Newsletter

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en premier !