Voici le bilan du dialogue national au Gabon

Voici le bilan du dialogue national au Gabon

Le dialogue national inclusif au Gabon s’est conclu, marquant une étape importante dans la transition du pays vers une nouvelle ère. Ces assises, organisées par les autorités de la transition, avaient pour objectif de proposer des réformes cruciales alors que le Gabon se prépare à ouvrir un nouveau chapitre de son histoire.

Le président d’une sous-commission au dialogue, Dr Eric Simon Nzué Obiang, a exprimé sa satisfaction quant au déroulement de ces assises, les qualifiant d’expérience unique et historique. Le rapport politique issu de ces discussions recommande l’adoption d’un régime présidentiel dans la future constitution, une proposition qui suscite déjà des débats et des réticences de la part de certains partis politiques, notamment en ce qui concerne la suspension temporaire des formations politiques.

 Lire aussi : Justin Bieber en larmes : Sa femme Hailey se prononce sur les rumeurs de détresse

Malgré ces divergences, d’autres recommandations importantes ont émergé du dialogue. La durée de la transition a été maintenue à deux ans, avec la possibilité d’une prolongation d’un an en cas de force majeure. Des suggestions concernant la souveraineté, l’immigration et l’économie ont également été avancées, mettant l’accent sur la valorisation des ressources nationales et le soutien aux petites et moyennes entreprises locales.

Sur le plan social, des propositions ont été faites pour renforcer la formation professionnelle, accroître les budgets de l’éducation et de la santé, ainsi que pour autonomiser les universités sur le plan financier.

Le calendrier post-dialogue prévoit la mise en place d’une assemblée constituante chargée de rédiger la future constitution, qui sera soumise à un référendum en juin 2024. Cette étape marquera une avancée significative dans le processus de transition vers un Gabon nouveau, reflétant les aspirations et les besoins du peuple gabonais.