Etats-Unis : Donald Trump prolonge la suspension des visas jusqu’à la fin de l’année

Le Président américain, Donald Trump ne cesse jamais de surprendre le monde entier. Il vient de signer un décret prolongeant la suspension des visas jusqu’à la fin de l’année.

Lire aussi : Burkina Faso : 93 élèves sous-officiers gendarmes radiés, les raisons

Cette suspension a touché les programmes d’échange et les métiers spécialisés. Très gênés, les patrons d’entreprises notamment dans la Silicon Valley ont critiqué la mesure qui pourrait avoir un impact sur leurs activités.

L’objectif, du Président américain est de protéger officiellement l’emploi aux États-Unis face à la crise sanitaire et aussi éviter l’arrivée de travailleurs potentiellement porteur du virus. Ceux-ci selon le président pourront constituer un éventuel foyer de contamination.

À lire aussi :
USA : Donald Trump avait organisé une réunion pour frauder les élections présidentielles ( Rapport)

« Face à l’augmentation historique des chiffres du chômage dans le pays, Donald Trump a donc décidé non seulement de prolonger le gel des cartes vertes, mais aussi d’inclure d’autres types de visas, et ce jusqu’au 31 décembre prochain. Sont désormais concernés par exemple, les visas de programme d’échange d’étudiants chercheurs, les visas pour les époux accompagnateurs ou encore les fameux visas H1B, très utilisés dans les secteurs de nouvelles technologies », précise RFI.

À lire aussi :
Covid-19 : Donald Trump rassure qu'il va « mieux »

Lire aussi : USA : Une infirmière aurait transmis le Covid-19 à 750 afro-américain pour se venger

Par contre, le patron de la maison blanche n’a pas suspendu les visas du personnel médical et des travailleurs agricoles

Google et Microsoft ont également réagit face à cette suspension car elle ne fait l’unanimité surtout au sein des grandes entreprises. Selon RFI, « il y a deux semaines, un groupe mené par Google, Microsoft et d’autres entreprises, avait écrit au président lui demandant de ne pas bloquer ces visas expliquant que ces travailleurs étrangers jouaient un grand rôle dans l’économie du pays ».

À lire aussi :
USA : Barack Obama ne travaillera pas dans le gouvernement de Joe Biden

Pour rappel, la mesure concernerait entre 200 000 et 500 000 personnes qui souhaitaient venir aux États-Unis.

Lire aussi : Les circonstances de la fuite de l’image virale de Laurent Gbagbo avec la barbe blanche dévoilées

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire