Actualités Etats-unis

USA : Le décès d’un jeune noir provoque de nouvelles manifestations

Usa : Le Décès D'Un Jeune Noir Provoque De Nouvelles Manifestations

Cette scène, qui s’est déroulée dans la ville américaine de Minneapolis, ressemble à un déjà-vu. Cette ville, qui a connu de violentes manifestations suite au décès de George Floyd, a de nouveau été secouée par des violences dans la nuit de dimanche 11 avril. Les protestations interviennent après la mort d’un jeune homme noir de 20 ans sous les tirs d’un policier.

Le drame s’est produit précisément dans Brooklyn Center, une banlieue du nord-ouest de Minneapolis. La zone a été placée dimanche nuit sous couvre-feu après des affrontements entre policiers et manifestants. Selon le journal local Star Tribune, les forces de l’ordre ont eu recours au gaz lacrymogène, aux grenades assourdissantes et aux balles en caoutchouc avant l’intervention de la garde nationale. Et comme dans le cas de l’Afro-américain George Floyd, plusieurs magasins ont été pillés.

Lire aussi : Manifestation contre Talon : voici la réaction de la CEDEAO

À lire aussi :   USA : un enfant de 13 ans tué après avoir surpris son père mangeant des excréments

Les manifestants étaient venus crier “justice”. Ils ont et irrités par le décès de Daunte Wright, un jeune Afro-américain de 20 ans, tué par la police après un contrôle routier. Selon les faits narrés par sa mère sur les réseaux sociaux, le jeune garçon l’a appelée pour la prévenir qu’il avait été arrêté par des policiers. Elle a alors entendu un officier lui dire de raccrocher et de sortir de la voiture. Elle affirme aussi avoir entendu quelqu’un lui crier : « Ne t’enfuis pas », puis ça a raccroché. Elle dit avoir rappelé plus tard, mais la petite amie de son fils lui a annoncé que son fils avait été abattu.

La police de Brooklyn Center a également donné sa version des faits. Via un communiqué, la police affirme mener une enquête. Elle explique que des policiers ont arrêté un conducteur d’une voiture pour infraction au code de la route, puis ils se sont alors aperçus qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt et ont tenté de l’interpeller. Mais il serait remonté dans sa voiture et un officier de police aurait fait usage de son arme. Les officiers de police portaient des caméras d’intervention sur leur poitrine qui auraient filmé la scène, selon le communiqué.

Lire aussi : George Floyd : sa famille reçoit 27 millions dollars de dommages-intérêts

À lire aussi :   USA: une femme transgenre participera au concours Miss du pays

Cette tragédie ressemble fort à celle de George Floyd dont le décès avait déclenché l’indignation dans le monde et des mois de manifestations et d’émeutes dans tout le pays dénonçant le racisme et la brutalité policière. D’ailleurs, ces nouveaux heurts se produisent en plein procès de Derek Chauvin, le policier accusé du meurtre de l’Afro-américain dans la ville de Minneapolis.

--
redaction web redaction web
groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Publicité 3vision-group

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire