Chidinma, Claire Bahi, Ks Bloom ; ces artistes africains reconvertis au gospel


Video player

Le milieu de la musique est un monde quelques fois sinistre Chidinma, Claire Bahi, Ks Bloom. Nombreuses sont ces stars qui ont déjà cédé sous la pression de l’industrie et ses exigences. Des débuts jusqu’au sommet, les sacrifices à faire pour l”ascension sont légion et ce dans tous les sens du terme. Des pactes maléfiques aux alliances en passant par les trahisons beaucoup de chanteurs se perdent dans l’immensité des données fades du showbiz.

Du rêve à la dure réalité.

Au final, ils deviennent des marionnettes d’un gotha qui se fait de la laine sous leurs troupeaux.
Enchaînés parfois par des contrats de production pernicieux, ils se retrouvent à faire leur musique mais sans la passion des débuts.
L’objectif devient purement commercial et à chaque fois que les billets entrent dans la danse, la valeur artistique se déprécie.
Face à tant de négativité il n’y a souvent que deux issues. Quitter carrément la musique et tout cequi y a trait ou essayer de changer de cap comme Chidinma a eu le courage de le faire.

Le Gospel comme moyen de rédemption.

Dans ces cas, la direction choisie la plupart du temps par les artistes en quête de rédemption c’est la musique gospel qui a accueilli tout récemment l’artiste nigériane Chidinma. Même si elle est aussi remplie de défauts comme certains acteurs du milieu le témoignent, on peut dire qu’il est toujours mieux de vouer son talent à Dieu. C’est une reconversion qui n’est pas toujours facile. Il faut pour l’artiste essayer de convaincre sa fanbase initiale tout en essayant de conquérir d’autres brebis sur un terrain plus ou moins inconnu.

 Les gros défis d’une reconversion musicale.

Et ce n’est pas tout; il faut aussi faire face aux préjugés et jugements de certains fans amers qui auront du mal à accepter ce revirement soudain. Mais une fois la décision prise, difficile de rebrousser chemin au risque de paraître pour une girouette. Ces dernières années, on a vu quelques artistes africains plus ou moins connus qui ont pris ce genre de décision radicale et quelque chose nous dit que les mélomanes vont pouvoir s’y habituer très bientôt.

Loin de vouloir faire une prophétie, il est fort probable que plusieurs autres stars de musique dite profane rejoignent sous peu la bannière gospel. Mais en attendant que ces derniers se décident, découvrez ces quelques artistes africains phares qui ont choisi de vouer leur musique à la gloire de Dieu.

NigeriaChidinma aveugle histoire - Chidinma, Claire Bahi, Ks Bloom ; ces artistes africains reconvertis au gospel

 Chidinma du Nigéria

L’artiste nigériane a explosé au yeux du monde en 2012 avec le tubesque Kedike dont le titre est devenu même son alias “Miss Kedike”. Avec son timbre de voix unique, elle a habitué ses fans à l’amour et au glamour dans ses chansons à la sauce Afrobeat. Malgré une carrière en soubresauts et relativement en dessous du succès qu’on lui prédisait, Chidinma avait réussi à aligner des hits qui ont fait danser l’Afrique et qui comptent aujourd’hui des millions de vues sur Youtube.

Le sentiment du devoir non accompli chez Chidinma

Mais tout cela ne semblait pas assez ni correct pour la désormais ministre de Dieu.
Après une longue pause, elle a annoncé à la grande surprise de tous sa reconversion dans la musique gospel. Une annonce bien orchestrée et faite le 2 Mai 2021, jour de ses 30 ans avec la sortie d’un premier single gospel. “Jehovah Overdo” a reçu un très bon accueil aussi bien chez ses fans que chez ses collègues anciens comme nouveaux.

La reconversion réussie de Chidinma

Si la pilule a pu bien passer c’est surtout que Chidinma avait toujours entretenu cette image de jeune fille pieuse et avait déjà préparé en quelque sorte le terrain avec quelques singles gospels à l’occasion. Aujourd’hui, Chidinma est une artiste gospel à part entière et enchaîne les singles. Elle officie aussi en tant que pasteur sous son propre ministère qu’elle a dénommé Minister Chidinma ou Mummy Go. Malgré ce revirement soudain Chidinma garde sa côte intact auprès de son ancienne fanbase.

Claire Bahi de la Côte d’Ivoire

Autrefois surnommée première dame du coupé-décalé, Claire Bahi faisait partie des pontes de la mouvance féminine de cette musique. Mais aussi contre toute attente, elle a annoncé sa reconversion dans une période marquée par le deuil de Dj Arafat.

Une annonce devant des milliers de fans

Lors d’un ultime concert sous la bannière coupé-décalé, elle a remercié tous ses fans puis annoncé la fin de sa première carrière. Ceque beaucoup ont pris pour un buzz s’est quelque temps après concrétisé avec la sortie du premier single gospel de l’artiste.
C’était désormais bouclé, Claire Bahi est devenue chantre, vit une vie tranquille en Jésus et a réussi à dissiper tous les doutes sur sa reconversion. Elle a notamment déclaré que sa décision de se tourner vers Dieu est le fruit d’une très longue réflexion.

 Le drame Dj Arafat ; l’effet déclencheur

Mais elle n’a pu passer réellement à l’acte qu’après le décès tragique et dans la fleur de l’âge de Dj Arafat pionnier du coupé-décalé et ami de la chanteuse. L’histoire de la reconversion de Claire Bahi a été l’une des plus retentissantes dans le milieu du showbiz africain. Certains disent même qu’elle aurait inspiré la nigériane Chidinma mais rien n’est sûr. Aujourd’hui Claire Bahi est aussi évangéliste. On a pu la voir mégaphone à la main et prêchant la bonne parole dans les rues d’Abidjan.

Bloom de la Côte d’Ivoire

Nouvelle coqueluche du gospel africain francophone, Ks Bloom déchaîne toutes les passions. Son hit “Enfant de Dieu” est actuellement l’un des plus gros tubes de l’histoire du gospel francophone avec ses 25 millions de vues sur Youtube.

Un style qui a séduit la jeunesse

Le style très particulier de Ks Bloom allie rap, musique urbaine et message religieux. La mayonnaise a bien pris car son nom est désormais sur toutes les lèvres et il a réussi même à faire le plein du Palais de la Culture de Treichville, l’une des salles prestigieuses de la Côte d’Ivoire. Si le nom de Ks Bloom se retrouve dans cette brève liste c’est pour une raison légitime.

Un passé musical assumé

Sa musique n’a pas toujours été sous la bannière gospel et ça beaucoup l’ont su très tard. Autrefois rappeur, il n’avait pas réussi à connaître le succès dans sa première vie d’artiste. C’est le rappeur gospel lui même qui a dévoilé son histoire très inspirante au fil des interviews et témoignages. En voilà un qu’on n’est pas vraiment prêt de revoir dans la musique profane.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Chidinma, Claire Bahi, Ks Bloom ; ces artistes africains reconvertis au gospel Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire